L'Angleterre·L'Europe

Un weekend à Hastings

Hastings est une petite ville au sud de l’Angleterre qui abrite les ruines du château de Guillaume le conquérant. J’avais très envie d’y retourner, en souvenir de mon premier voyage en Angleterre lorsque j’avais 13 ans, voyage qui m’a donné l’envie de vivre ici.

La ville est très calme mais a beaucoup de charme. Nous avons passé deux jours vraiment sympas et notre airbnb était juste trop choupi!

CIMG0683CIMG0698CIMG0722

20180512_18175620180512_181624

CIMG0732CIMG0753CIMG0759CIMG0766CIMG0824CIMG0830

 


moi.jpg

Expatriation·L'Angleterre·L'Europe

Ce que j’aurais voulu savoir avant de partir – Histoires Expatriées

histoire expatriées ; vie en Angleterre ; vivre en Angleterre ; expatriation ; sortir avec un étranger ; sortir avec un anglais ; professeur en angleterre ; points positifs ; points négatifs

#HistoireExpatriée est un rendez-vous mensuel créé par une Lucie, expat en Italie. Chaque 15 du mois, des expats prennent leur plume pour écrire sur un thème commun. J’ai découvert ce rendez-vous virtuel grâce à Ophélie du blog Evil from paradize. Ce mois-ci, elles écrivent sur « Ce que j’aurais voulu savoir avant de partir ». Je joins ma plume aux leurs pour cette occasion.

Après presque 5 ans de vie en Angleterre, j’aurais aimé que l’on me dise, avant de partir …

 

Il ne suffit pas d’aimer l’Angleterre pour s’intégrer

L’Angleterre, ce n’est pas que la reine et la langue anglaise. Il y a aussi toute une culture et façon de penser qui va avec. Même s’il n’y a qu’une mer qui nous sépare de la France, les Anglais sont très différents des Français. Il y a des points que j’apprécie et d’autres pas du tout. J’essaie d’en prendre et d’en laisser pour construire une meilleure version de moi-même (genre je garde la politesse des Anglais, leur ouverture d’esprit, mais je garde aussi ma franchise française).

Tu vas y rencontrer ta moitié 

Ce qui est étonnant vu comment j’ai parfois du mal avec certains traits de personnalités des anglais…Mais oui, j’ai rencontré ma moitié ici et il est anglais. Comme quoi…

Ose les jupes courtes, les piercings et les cheveux roses

Les Anglais sont tellement plus tolérants que les Français. Avant d’arriver ici, je n’aurais jamais pensé sortir en ville avec une jupe au-dessus du genou ou arboré un piercing au nez sans me coller les remarques ou regards désagréables des passants. Qu’il est doux d’être en Angleterre et d’être soi-même.

Le bio, naturel et zéro déchet, tu te le colles où je pense

Si la France est en pleine révolution Green avec des magasins en vrac ou des marques qui revendiquent une compo pas dégueu, l’Angleterre reste à la traîne (du moins dans les patelins où j’ai vécu). Cela me chagrine beaucoup, mais je ne renonce pas à mes convictions pour autant. Ce n’est pas impossible, juste un peu plus casse-tête. En revanche, niveau vêtements et livres, l’Angleterre est top pour ses ressourceries. Il y a des charity shop dans toutes les villes, pour mon plus grand bonheur. Je me rhabille presque exclusivement chez eux et leur donne mes objets quand ils ne servent plus: c’est chouette de sauver la planète!

En tant que végé, tu pourras toujours trouver autre chose que de la salade dans les resto

Il y a toujours des options végé voire vegan dans les restaurants, ce qui facilite la vie lorsque je sors. Je peux toujours m’attendre à manger des choses bonnes qui ne soient pas juste de la salade. Hourra!

S’expatrier n’est pas la solution à tous tess maux

Les gens pensent souvent que repartir de zéro dans une autre ville ou un nouveau pays aide à tourner certaines pages. Et non! Les problèmes vous suivent quoiqu’il arrive et changer de cadre n’aide qu’un temps. Un travail sur soi est toujours nécessaire pour faire le tri dans sa vie.

La vie est plus simple chez les British

Et ce, pour pleins de raisons :

  • Les magasins ouvrent tard et même le dimanche  (bon, c’est moins marrant quand tu y bosses, c’est sûr)
  • Les impôts sont prélevés à la source
  • Devenir auto-entrepreneur est tellement plus simple et avantageux
  • Les patrons en Angleterre sont beaucoup plus friendly qu’en France
  • Tout le monde dit « bonjour », « merci », « au revoir » même au conducteur de bus  (surtout au conducteur de bus)
  • Tu as un rdv à l’ophtalmo en une semaine.
  • Il n’y a pas de priorité à droite ou à gauche sur les routes!
  • Les anglais donnent facilement du travail et des CDI tant que l’on est motivé.

Et elle aussi beaucoup plus casse-pieds

Et ce, pour pleins de raisons :

  • Mon médecin de famille qui prend le temps de m’ausculter et me connaît depuis toujours comparé à mon GP qui change à chaque fois et qui ne me garde que 5 min chrono dans son cabinet.
  • La moquette partout et les robinets avec l’eau chaude d’un côté et l’eau froide de l’autre (ou les inventions du diable).
  • Les transports en commun sont hors de prix.
  • Le système éducatif de merde (on sent la blessure encore à vif, n’est-ce pas?). J’avoue, il n’y a pas que des mauvaises choses mais il y a mieux.
  • Si tu vas au-dessus de Londres, la météo est juste horrible. (je dis ça en tant qu’ancienne Nordiste! Je me doute que si tu viens de Nice, la météo anglaise est pourrie, point barre.)

 

Bref, vivre à l’étranger ce n’est pas tout rose ou tout noir comme vous pouvez le constater. Je ne regrette pas d’être partie et que l’Angleterre soit mon pays d’accueil. C’est une aventure incroyable et je peux le dire maintenant que c’est aussi mon chez moi.

Expatriation·L'Angleterre·L'Europe

Je me marie en Angleterre!

mariée ; mariage en angleterre ; se marier avec un anglais ; sortir avec un anglais ; étranger ; wedding ; bride ; england ; french ; mariage bilingue

Ça y est: mon anglais a fait sa demande en décembre dernier pour clôturer notre année en beauté. C’est donc officiel: on va se marier!

On s’est tâté pendant un moment: mariage en France? mariage en Angleterre? On a finalement opté pour la deuxième solution. Je n’ai jamais assisté à un mariage anglais et encore moins organisé un. Je me suis dit que cela pourrait être sympa de vous partager mes péripéties à ce sujet, surtout que j’aimerais faire un mariage au maximum zéro déchet, cruelty free et mini budget. Cela ne sera pas 100% parfait mais j’aimerais essayer de respecter au maximum ces valeurs la.

 

robe mariée ; mariée ; mariage en angleterre ; se marier avec un anglais ; sortir avec un anglais ; étranger ; wedding ; bride ; england ; french ; mariage bilingue  ; mariage zero déchet ; mariage écolo

Je n’ai pas de date fixe pour le mariage. Pour le moment, tout ce que j’ai, c’est ma robe! Je l’ai trouvée dans une friperie en France pour 25€.  J’ai eu un gros coup de coeur pour le modèle mais je peux vous dire qu’à ce prix là, il y a un minimum de boulot à faire dessus: déjà, elle était griblée de tâches de café que nous avons fini par ravoir à l’eau froide. Ensuite, petit détail:mes épaules de rugby-man empêche de fermer ma robe. Une couturière va donc l’agrandir. Je dois juste trouver de la dentelle en plus.

J’ai l’impression de faire les choses dans le désordre, mais cela vient quand ça vient en fait. J’ai aussi déjà pu expérimenter le mécontentement de certains: ma demoiselle d’honneur m’avait prévenue que les mariages font toujours des histoires mais je ne m’attendais pas ce que cela arrive aussi vite. Par exemple, j’ai eu des réflexions genre « Un tel ne viendra pas si tu fais un mariage végétarien ». Bah, qu’il reste chez lui? Vous êtes prévenus siv ous aussi  vous comptez vous marier: il y aura toujours à redire sur vos choix! Essayons de garder en tête que cet événement est pour vous et votre moitié, pas pour faire plaisir aux invités.

To do List:

  • Visiter des salles de réceptions et en réserver une
  • Booker un rdv à la mairie pour publier les bancs
  • Créer un site web pour le mariage
  • Faire mes propres dessins pour illustrer le site/les faire-parts
  • Commencer à réfléchir à la déco/au thème
  • Trouver de la dentelle pour ma robe

robe mariée ; mariée ; mariage en angleterre ; se marier avec un anglais ; sortir avec un anglais ; étranger ; wedding ; bride ; england ; french ; mariage bilingue  ; mariage zero déchet ; mariage écolo

Expatriation·L'Angleterre·L'Europe

Top 10 des réflexions un peu racistes sur les bords que l’on m’a sorties

d88b61535e492bc592e7a5cf2c2adaf0.gif

Être expat’ en Angleterre, ce n’est pas tout rose. Tu pensais que les français sont les seuls à avoir du mal à accepter le fait que des étrangers puissent venir dans leur pays de manière permanente? Je te présente les anglais!

  1. On m’a demandé pourquoi j’étais en Angleterre.  (Et pourquoi vous êtes là, vous? Je vous le demande?)
  2. On me demande quand est-ce que je retourne en France définitivement. (On t’aime bien, mais retourne chez toi quand même!)
  3. On m’a demandé quand est-ce que mon visa arriverait à expiration et que je devrais retourner en France. (Vous ne savez pas que la France fait partie de l’UE?)
  4. On m’a demandé de faire ma meilleure imitation de l’accent britannique. (et si je fais la belle, j’ai un sucre aussi).
  5. On m’a demandé si j’arrivais à m’en sortir et à compter la monnaie anglaise. (c’est pas comme si je l’utilisais tous les jours depuis 5 ans pour mes courses…).
  6. On m’a dit que je ne comprenais pas la culture anglaise et ne la comprendrais jamais car je n’ai pas été élevée en Angleterre. ( Super l’ambiance!)
  7. J’ai parfois des cours de langue anglaise venant de gens qui ne savent pas faire la distinction entre they’re/their.  (je leur dis que j’ai une licence d’anglais ou pas?)
  8. J’ai aussi des cours de civilisation britannique par des personnes qui pensent que la reine Elisabeth est célibataire ou qu’elle est la fille de la reine Victoria. (ou qui ne savent pas quand a lieu la fête nationale anglaise…)
  9. Quand il y a une erreur de faite, c’est toujours ma faute car je ne comprends pas bien l’anglais ou m’exprime mal (Genre quand je dis que je veux un rdv pour février et qu’on me le note pour mars, c’est ma faute: je prononce tellement mal mars qu’on comprend février, c’est dire!)
  10. Les gens parlent sur mon dos à juste 30cm de moi en se disant que je comprends pas ce qu’ils racontent car je suis étrangère. (Oui, c’est bien connu que l’on ne comprend plus l’anglais quand on s’éloigne de plus de 20 cm)
(NB: la plupart de ces réflexions on été faites par des gens qui en savaient un minimum sur moi donc pas de total inconnu non plus, ce qui rend la chose d’autant plus triste.)

Et vous, les expats? On vous sert quoi à longueur de journée?

L'Angleterre

janvier 2018 en images

Je n’ai plus fait cette petite revue depuis le Japon… ma vie anglaise n’est quand même pas si ennuyeuse que cela! Allez, viens! Je t’emmène au Pays des crumpets et du tea time.

1 – J’ai fêté Nouvel An seule chez moi…

…à me faire couler un bon bain, à me cuisiner une petite verrine à l’avoca, à boire du smoothie et à jouer aux jeux-vidéo: meilleur nouvel an de ma vie!

IMG_20171231_191547

2 – J’ai découvert mon quartier et des petits coins tout mignon près de la Tamise

IMG_20180105_151700.jpg

3- J’ai repris le vélo 

IMG_20180111_214424_322.jpg

4 – J’ai visité quelques musées à Oxford

IMG_20180121_150616.jpg

5- J’ai été très productive niveau dessin ce mois-ci

IMG_20180104_133349_491.jpg

6- Nous avons annoncé nos fiançailles à nos proches

IMG_20180119_123504.jpg

7 – J’ai fait une formation REIKI

chakra.jpg

8 – Je suis tombée amoureuse d’Amélie Nothomb

IMG_20171214_150410_348

9- Je suis retournée en France voir mes amis et ma famille

 

Sans titre.png
credit photo: biotiful poison ivy

 

Expatriation·L'Angleterre·L'Europe

Retour chez les Roast Beef

Après un petit temps mort sur le blog, me voici de retour! Tout d’abord, un grand merci d’être venu lire ce blog avec autant de fidélité malgré mon absence. La fin 2017 ne s’est pas déroulée comme prévu (comme pas mal de choses dans ma vie, rien n’est jamais fixé à l’avance).

Un retour en France manqué

J’avais annoncé dans  Retour en Europe  que je souhaitais faire une formation (qui était une formation dans une école Montessori). J’avais la possibilité de le faire en volontariat Européen, mais cela n’a pas pu se faire: manque de clarté du projet de la part de mon futur employeur, je ne me sentais plus en confiance. J’ai essayé de trouver d’autres volontariat européen sans succès…J’ai essayé de trouver du travail plus « ordinaire » avec mon bac + 5, sans succès non plus. Une belle désillusion sur mon pays natal (pour rappel, j’étais en France pendant 6 mois tout de même!). Malgré toute la bonne volonté et l’envie du monde, rester en France en mode alloc’ n’était pas envisageable.

J’ai donc eu ce projet d’avorté, juste après le voyage en Allemagne qui ne s’est pas non plus déroulé comme prévu… Je ne me retrouvais pas dans le séjour linguistique qui m’avait été proposé, je souffrais aussi d’isolement….bref, ce n’était pas le combo idéal pour moi ! J’ai donc préféré rentrer passer le mois d’août auprès des miens et heureuse que de m’efforcer dans quelque chose qui ne me convenait pas. J’apprécie la chance que j’ai eue, je n’ai pas envie d’être ingrate, mais je pense que je n’ai tout simplement plus l’âge pour les séjours en mode colonie de vacances. J’en ai assez souffert étant ado… Voilà, le voile est levé sur ce mois d’août chaotique.

God Save the Queen

Je suis donc retournée dans mon deuxième pays, l’Angleterre, où j’ai eu des entretiens d’embauche dans la semaine où je suis rentrée! Un véritable contraste par rapport à la France. Il faut dire que chez les British, on s’en carre de la cohérence entre ton job et tes diplômes: du moment que tu es motivé et que tu as un peu d’expérience (même en volontariat), c’est bingo !

J’ai eu une petite période flottement où je me suis demandée ce que j’allais faire de mes 10 doigts. J’ai enseigné brièvement le français dans une école primaire bilingue en parallèle à un autre travail qui maintenant retient toute mon énergie, ma joie et qui n’est pas en rapport avec l’enseignement. Dieu que cela fait du bien d’avoir une atmosphère de travail positive et saine.

Je consacre le reste de mon temps aux choses que j’aime: le yoga, la méditation, le dessin, faire des tutos écolos, me balader, m’occuper de mon hamster… Je pense me trouver un projet à côté de mon taff mais je me cherche encore.

Trouble is a friend of mine

Malgré ce super nouveau départ, j’ai eu une phase de rechute et dépression est revenue toquer à ma porte. Je pense que dire au revoir à ma carrière de prof à temps plein, le changement de vie radical entre le voyage au Japon et le train-train du quotidien, le fait d’être seule dans une nouvelle ville a été un bouillon de culture idéale pour une petite déprime. Je ne dis pas, j’ai bien su réagir et ce n’était rien comparé à ce que j’ai eu en 2016! Si un jour vous avez un gros coup de mou en Angleterre, Talking Therapy et The Samaritans sont les meilleures assos vers qui se tourner (car si vous attendez après votre docteur…).

La suite?

Je ne m’appellerais pas Travelling Petit Pain si je ne voyageais pas un minimum. 2018 ne fera pas exception: je compte m’envoler pour le sud de l’Europe pour les 50 ans de ma maman au printemps et je m’envole en Indonésie cet été!

Mes aspirations en ce moment sont de faire une retraite de yoga, visiter le temple bouddhiste à 2h de chez moi, continuer le dessin, rentrer en France autant de fois que j’en ai envie, lire pleins de livres, perfectionner mon Reiki, ne pas oublier le japonais, me faire des amis dans ma nouvelle ville, reprendre en main le blog… bref, pleins de projets!

Le blog reprend donc, d’une manière différente. Je me cherchais beaucoup depuis mon article évoquant mes doutes face à l’écriture,  et j’apprends depuis à lâcher prise. En espérant que cette nouvelle envolée vous plaise.

Prenez soin de vous

 

L'Angleterre·L'Europe

Hyper Japan: encore mieux que la Japan Expo!

Les 14, 15 et 16 juillet 2017, c’était la Hyper Japan à Londres. J’ai eu la chance d’y être invitée et je dois dire que sept ans après ma première et dernière Japan Expo, cela m’avait manqué! Je dirais même que la Hyper Japan n’a rien à envier à sa jumelle française!CIMG9460.JPG

La Hyper Japan s’est déroulée au Tobacco Docks, un bâtiment du 19ème siècle. Les Docks sont composés de plusieurs galeries en briques où sont nichées des grandes pièces où les exposants se sont installés. C’était tellement joli, intime et personnel. Les galeries pouvaient être fermées ou à ciel ouvert ce qui ne nous donnait pas l’impression d’étouffer. J’ai adoré! Je vous laisse en juger par vous-même:

CIMG9463

CIMG9502.png

Les Docks étaient un peu décorés pour nous mettre dans une ambiance nippone. On pouvait entendre de la J Pop à travers les galeries et rencontrer des Cosplayers à chaque pas que nous faisions.

CIMG9487

CIMG9588

Il y en avait vraiment pour tous les goûts: animés, mangas, concerts, coin jeux vidéo, coin jeux de go, ateliers création, maid café, izakaya, vêtements, sake, nourriture…Impossible de ne pas retrouver ce que l’on aime du Japon!

CIMG9492.png

CIMG9493.png

CIMG9622

Le petit plus est qu’il y a pas mal d’espace où s’asseoir et trouver un peu d’air loin de la foule, bien que l’expo n’était pas si bondée que ça.

 

Les stands qui ont attiré mon attention:

 

Inspire me Korea

Korea.png

Alice et Diane sont deux passionnées de culture coréenne qui vous proposent tous les mois une Korean Box où vous retrouverez des produits de beauté, de la nourriture, des accessoires ainsi qu’un petit magazine sur la culture et la langue coréenne qu’elles veulent absolument partager au plus grand nombre.

Les box démarrent à £12 et sont livrées partout dans le monde!

Kompas

17862832_759215150905531_5156122966982861739_n
source

Kompas est une application qui vous permet de redécouvrir votre ville sous un angle japonais. Suivant votre budget, votre temps libre et où vous êtes, Kompas vous trouve un magasin/restaurant/jardin/… en rapport avec le Japon.

 

Go! Go Nihon !

shareimage
source

Go go Nihon vous aide à organiser vos futures études au Japon, qu’il s’agisse d’un petit séjour linguistique de 2 semaines ou d’un visa étudiant de 2 ans. Il vous aide à trouver l’école idéale, le bon visa, l’hébergement… et c’est un service totalement gratuit!

 

J’ai envie de m’y rendre!

Hyper Japan revient du 24 au 26 novembre 2017 et je ne peux que vous encourager à vous y rendre! Un petit aperçu des festivités:

 

Alors, tenté? 🙂

 

Bonus: Mon interview avec NantenJex de Source Gaming

L'Angleterre·L'Europe

Que faire à Londres cet été 2017?

Si comme moi, vous allez régulièrement à Londres, il y a bien longtemps que vous ne visitez plus la London Tower ou attendez devant les grilles de Buckingham Palace pour voir la reine! J’ai parfois l’impression d’avoir fait le tour de Londres et qu’il m’est difficile de connaître de nouvelles expériences dans ma capitale préférée…difficile mais pas impossible!

Voici la petite liste des choses que je compte faire à Londres durant ce mois de juillet 2017. Je ne vous parlerai pas de choses vues et revues sur d’autres blogs mais bien de mes projets personnels et authentiques. N’hésitez pas à me piquer des idées!

Aller au Just V Show

Que faire à Londres cet été 2017? Japan Hyper Kew Garden Sky Garden Richmond Park Just V Show Yoga
source

Le Just V Show est un grand salon végétarien/vegan/healthy mais pas que. La mère de mon anglais y va car elle est intolérante au Gluten et mon anglais car il a des allergies. Autant dire qu’il y en a pour tous les goûts!

Il y a des exposants, des restaurateurs, des conférences…c’est un peu comme la Veggie World  mais version anglaise! Je m’y suis rendue l’an dernier et j’avais beaucoup aimé. J’avais trouvé, pour la première fois de ma vie, du chocolat au lait sans sucre ajouté, de la confiture sans sucre, des cupcakes vegan… J’en garde un excellent souvenir. Je vous montrerai peut être tout cela en images dans un prochain article.

 

Olympia London
Hammersmith Road 
London
W14 8UX
 
Friday 7 July – Sunday 9 July
10am – 5pm

Plus d’infos sur leur site

Se rendre à la Japan Hyper

Que faire à Londres cet été 2017? Japan Hyper Kew Garden Sky Garden Richmond Park Just V Show Yoga

Je continue dans les salons avec la Japan Hyper qui est une sorte de Japan Expo anglaise. C’est mon anglais qui m’en a parlé et j’ai très hâte de m’y rendre. Il y aura des exposants mais aussi des conférences, un défilé cosplays, des ateliers… Et cerise sur le gâteau, je suis invitée à l’événement en tant que membre presse! Une première pour Travelling Petit Pain!

 

Tobacco Quay, Wapping Lane, London. E1W 2SF

Friday 14th July: 12:00 – 20:00
Saturday 15th July: 9:00 – 15:00, 15:30 – 21:00
Sunday 16th July: 9:00 – 18:00

Plus d’infos sur leur site

Faire une balade dans Richmond Park

Que faire à Londres cet été 2017? Japan Hyper Kew Garden Sky Garden Richmond Park Just V Show Yoga

Je vous avais déjà parlé de Richmond Park, immense parc dans lequel je vais très souvent avec mon anglais et sa famille. Il y a de quoi se perdre une bonne après-midi dans la nature, profiter des arbres, des fleurs et même des cerfs en liberté, seul, en amoureux ou en famille. Le parc et le parking sont gratuits!

Qu’attendez-vous pour sortir la nappe de pic-nique?

 

Prendre un cours de Yoga

Que faire à Londres cet été 2017? Japan Hyper Kew Garden Sky Garden Richmond Park Just V Show Yoga

En France, niveau activités et clubs durant juillet/août, j’ai l’impression que c’est mort de chez mort. Pas moyen de trouver un cours de yoga passer le 30 juin!

Cela n’a pas l’air d’être le cas en Angleterre et pas mal de prof de yoga continuent de donner des cours durant l’été. La plupart du temps, la séance découverte est à £5 et la suivante à £10 ce qui reste très raisonnable. Du coup, je vais enfin me lancer et prendre un véritable cours de yoga.

 

Se détendre au London Sky Garden

Que faire à Londres cet été 2017? Japan Hyper Kew Garden Sky Garden Richmond Park Just V Show Yoga
source

Cela fait un moment que cette sortie me trotte dans la tête et je compte bien franchir le pas cet été. Le Sky Garden est, comme son nom l’indique, un jardin perché en haut d’un gratte-ciel  avec une vue à 360 degrés sur la capitale britannique. L’accès est gratuit mais il faut néanmoins réserver à l’avance sa visite.

 

1 Sky Garden Walk
London
EC3M 8AF

Monday – Friday 10am – 6pm

Weekends  11am – 9pm

Plus d’infos sur leur site internet

S’évader à Kew Garden

Que faire à Londres cet été 2017? Japan Hyper Kew Garden Sky Garden Richmond Park Just V Show Yoga

Kew Garden est un jardin bonatique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il habrite des milliers d’arbres, de plantes et même d’insectes que vous pourrez découvrir au fil de votre visite. Serres, petits jardins, allées fleuries, pavillon japonais, vue panoramique… il y a de quoi faire et en prendre pleins les yeux tout en s’instruisant.

J’ai eu l’occasion de le visiter en juin et j’avoue qu’une nouvelle visite me tenterait bien.

 

Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, Surrey, TW9 3AE

Monday to Thursday   10 am – 6.30 pm

Friday to Sunday and bank holiday       10 am – 9pm

Plus d’infos sur leur site.

 

Avez-vous d’autres suggestions à me faire pour passer un bel été à Londres? 🙂

L'Angleterre·L'Europe

Les anglais et la priorité à droite

Quand je me suis rendue en Angleterre en voiture le mois passé, j’ai pas mal stressé à l’idée de prendre le volant et de rouler à gauche. Il me fallait repenser toutes mes habitudes en miroir. Passé les remarques de l’entourage sur le traumatisme des ronds points anglais, il m’est venue une question plus pertinente à mon sens alors que je roulais en France avec mon anglais.

Nous devions nous rendre quelque-part et je faisais le chauffeur. Nous arrivons en ville, je ne fais pas attention à la rue perpendiculaire qui se profile devant moi et qui n’a pas de marquage au sol ; une voiture arrive par cette même rue et je pile au dernier moment car je n’avais pas vu, comme vous l’avez deviné, qu’il s’agissait d’une priorité à droite… Au même moment, mon anglais sort un gros « What the duck is wrong with you? ». Bon, ok, je l’avais un peu secoué, mais je venais de nous éviter un accident, des réparations chez le garagiste et 3 points en moins sur mon permis, il pouvait être content, non? Non, il est en colère.

« Pourquoi as-tu pilé comme ça sans raison? Tu es malade? ». « Sans raison? Comment cela??? » me demandais-je. Je venais de mettre le doigt sur une grosse différence entre le code de la route anglais et français.

En Angleterre, les priorités à droite (enfin à gauche dans ce contexte), cela n’existe tout bonnement pas! Non! Never! Les anglais ne sont pas fous: la priorité reste à la rue principale. Les autres rues sont toutes marquées au sol soit par un stop, soit par un céder le passage. Plus besoin de guetter après une ligne blanche pour savoir si on a la priorité ou non. Je trouve les anglais plus prudents sur ce coup et pense que l’on devrait s’en inspirer…

 Maintenant, quand on vous demandera si les anglais cèdent la priorité à gauche, vous pourrez ramener votre science 🙂

Expatriation·L'Angleterre·L'Europe

Le retour en Europe

expatriation retour choc des cultures Japon Angleterre France

Bientôt un mois que je suis revenue en Europe après 8 mois d’expatriation à l’autre bout de la planète.

J’avoue que l’article de Cup of English Tea m’a rappelé que ça serait chouette de raconter comment j’ai vécu mon retour en France. Pour moi me souvenir puis aussi pour partager cela. Peut-être que toi aussi, qui me lis, tu es revenu dans ton pays natal après une période à l’étranger et que ces lignes te parleront…

Retour à la vie française

expatriation retour choc des cultures Japon Angleterre France

Le retour s’est beaucoup mieux passé que ce que je pensais. Déjà, en douze heures d’avion, on a le temps de se faire à l’idée que c’est fini, on rentre. Puis, il faut dire que la transition fut assez rapide et brutale: arrivée à l’aéroport de Charles de Gaule, passage obligé au « pipi room », retour de la propreté légendaire des lieux publics en France, les gens qui crient dans les toilettes afin de pouvoir continuer à communiquer avec leurs amis qui se lavent les mains, d’autres personnes qui se plaignent, les douaniers qui font une tête de six pieds de long… haaaa! Douce France!

Bon, je noircis le tableau. Il n’y a pas que des inconvénients à être revenue en France: je suis actuellement chez maman et on ne va pas se le cacher, après 8 mois à vivre de ses économies, financièrement, ça fait du bien (je vous ai dit aussi que ma mère adore cuisiner? En ce moment elle fait des cookies tous les jours!) ; j’ai à nouveau une voiture et ne plus être piétonne élargit vos champs de possibilités ; je peux enfin manger varié, sain et végétarien sans que cela me coûte un bras (je rappelle que trois pommes au Japon coûtent 5€) ; je peux revoir mes amis et ma famille quand je veux (même si, je dois avouer que je n’ose pas décrocher le téléphone et demander de passer…) ;  je vis enfin à la campagne…

J’ai néanmoins toujours quelques petits tics qui me restent du Japon: je suis beaucoup plus zen, je râle moins, je continue de faire une petite révérence quand je remercie, je continue le yoga, je me lève tôt…mais ça commence malheureusement à disparaître petit à petit. On reprend vite ses petites manies françaises.  Je me suis même surprise à ne plus savoir comment me présenter en japonais: il faut vraiment que je révise mon japonais. 

Et retour en Angleterre!

expatriation retour choc des cultures Japon Angleterre France

J’ai fait une brève petite escale à Londres pour aller voir la famille de mon anglais. Nous avons visité quelques parcs magnifiques dont  Richmond Park et Kew Garden. Cela m’a rappelé les espaces verts du Japon, ces petites échappées dans la nature qui manquent cruellement en France.

J’ai aussi pris le ferry avec ma voiture et me suis lancée sur les routes anglaises à gauche! Cela fait extrêmement bizarre au départ mais on prend vite le pli. Les ronds points tant décriés par les gens ne sont pas le pire selon moi. Je suis vraiment fière de moi et ça me rassure pour plus tard car oui, je veux vivre en Angleterre. Je sais que ma vie m’attend là-bas entre cricket, pubs et pluie.

La suite du programme?

expatriation retour choc des cultures Japon Angleterre France

Si je sais que ma vie est en Angleterre, pourquoi revenir en France? Et bien… j’ai une opportunité professionnelle qui m’intéresse beaucoup, un projet qui me touche, dans lequel je voudrais m’investir, qui me permettrait d’avoir plus de cordes à mon arc sans à débourser 10 000€ de formation. De même, je pensais depuis quelques temps à me poser quelques temps en France, ne serait-ce pour que mon anglais apprenne un peu mieux le français. Du coup, je suis partie pour être en France jusque minimum juin 2018.

Entre temps, je compte bien continuer à voyager! Il y a tout d’abord mon voyage en Allemagne avec SprachCaffee qui se profile en août ; l’anglais et moi aimerions partir dans un pays Scandinave (pourquoi pas la Suède?) ; j’aimerais faire un petit voyage mère/fille pour fêter le demi-siècle de ma madré (Espagne? Portugal?); mon meilleur ami a lui aussi envie de m’accompagner sur les routes d’Europe. On s’est fixé l’objectif ambitieux un mois/un pays…

Niveau développement personnel, j’ai déjà repéré une école de langue où je pourrais continuer à apprendre le japonais dès septembre ainsi que des cours de yoga. Je dois aussi faire l’acquisition d’un vélo afin de maintenir le niveau que j’ai pu acquérir au Japon.

Où serez-vous l’an prochain? En France ou ailleurs? 🙂