L'Angleterre·L'Europe

Un weekend à Hastings

Hastings est une petite ville au sud de l’Angleterre qui abrite les ruines du château de Guillaume le conquérant. J’avais très envie d’y retourner, en souvenir de mon premier voyage en Angleterre lorsque j’avais 13 ans, voyage qui m’a donné l’envie de vivre ici.

La ville est très calme mais a beaucoup de charme. Nous avons passé deux jours vraiment sympas et notre airbnb était juste trop choupi!

CIMG0683CIMG0698CIMG0722

20180512_18175620180512_181624

CIMG0732CIMG0753CIMG0759CIMG0766CIMG0824CIMG0830

 


moi.jpg

Expatriation·L'Europe

Mon coin de France – Histoires Expatriées

histoire expatriées ; vie en Angleterre ; vivre en Angleterre ; expatriation ; sortir avec un étranger ; sortir avec un anglais ; professeur en angleterre ; points positifs ; points négatifs

#HistoireExpatriée est un rendez-vous mensuel créé par une Lucie, expat en Italie. Chaque 15 du mois, des expats prennent leur plume pour écrire sur un thème commun. J’ai découvert ce rendez-vous virtuel grâce à Ophélie du blog Evil from paradize. Ce mois-ci, elles écrivent sur « Mon coin de France». Je joins ma plume et mon appareil photo aux leurs pour cette occasion.

Je n’ai encore jamais parlé de là d’où je viens, du nord de la France. Je l’ai fui il y a cinq ans mais maintenant j’ai du plaisir à le retrouver presque tous les deux mois. Je ne reviens pas dans la maison familiale dans laquelle j’ai grandi. Quand je rentre en France, je retrouve donc le nord dans son ensemble.

Derrière la maison de ma mère et mon beau-père, il y a les célèbres pavés infernaux du Paris-Roubaix. Ils mènent à un petit chemin plein de verdure que j’aime beaucoup emprunter.

IMG_20170930_172734IMG_20170930_173911

Quand je reviens en France, je ne suis pas loin de Lille. N’étant pas très porté sur la société de consommation, je m’y rends peu souvent bienque la ville a ses charmes…

IMG_20171001_145818

IMG_20171001_152123

Je traîne parfois du côté du Parc du Héron quand je vais voir ma soeur.

IMG_20171002_115622

Ou de Roubaix pour le Pic Nic Zéro déchet.

CIMG0152

Il m’arrive de rendre visite à la côte d’Opale quand je prends le Ferry ou lorsque l’envie me prend de voir la mer.

IMG_20171008_172556

Mais mon coin de France n’est pas tant les paysages que les personnes que j’y retrouve…

 

 

 

J’ai pris le sujet au pied de la lettre « Le coin de France d’où je viens «  et non « ce qui me rappelle la France en Angleterre ». En vrai, ce qui me rappelle la France dans mon nouveau chez-moi ce sont ma bibliothèque remplie de livres en français, la playlist de chansons françaises que j’écoute en boucle, ma voiture française que je conduis actuellement, le savon de Marseille que j’utilise pour tout dans mon appartement et…c’est tout. Pas de quoi faire un article!

Hier, en me baladant sur Londres, je suis tombée par hasard sur LE quartier français de la capitale. Si au début j’ai pu sourire en voyant les boulangeries ou les magasins vendre des petits écoliers de Lu, cela m’a vite gonflé de me croire en France et de retrouver autant de personnes parlant français autour de moi, les gens bruyants au rire gras, les femmes bien habillées qui vous prennent de haut, les gens hautains avec un petit pull noué sur les épaules qui racontent combien ils sont pro-Macron et qui inculquent ça tellement à leurs gamins de 7 ans qu’ils jouent à « Moi, je suis Emmanuel, sauveur de la France » (true story)... bref, un mini Paris bobo que j’ai fui en partant de France et que je ne souhaite pas retrouver dans mon quotidien.

Expatriation·L'Angleterre·L'Europe

Ce que j’aurais voulu savoir avant de partir – Histoires Expatriées

histoire expatriées ; vie en Angleterre ; vivre en Angleterre ; expatriation ; sortir avec un étranger ; sortir avec un anglais ; professeur en angleterre ; points positifs ; points négatifs

#HistoireExpatriée est un rendez-vous mensuel créé par une Lucie, expat en Italie. Chaque 15 du mois, des expats prennent leur plume pour écrire sur un thème commun. J’ai découvert ce rendez-vous virtuel grâce à Ophélie du blog Evil from paradize. Ce mois-ci, elles écrivent sur « Ce que j’aurais voulu savoir avant de partir ». Je joins ma plume aux leurs pour cette occasion.

Après presque 5 ans de vie en Angleterre, j’aurais aimé que l’on me dise, avant de partir …

 

Il ne suffit pas d’aimer l’Angleterre pour s’intégrer

L’Angleterre, ce n’est pas que la reine et la langue anglaise. Il y a aussi toute une culture et façon de penser qui va avec. Même s’il n’y a qu’une mer qui nous sépare de la France, les Anglais sont très différents des Français. Il y a des points que j’apprécie et d’autres pas du tout. J’essaie d’en prendre et d’en laisser pour construire une meilleure version de moi-même (genre je garde la politesse des Anglais, leur ouverture d’esprit, mais je garde aussi ma franchise française).

Tu vas y rencontrer ta moitié 

Ce qui est étonnant vu comment j’ai parfois du mal avec certains traits de personnalités des anglais…Mais oui, j’ai rencontré ma moitié ici et il est anglais. Comme quoi…

Ose les jupes courtes, les piercings et les cheveux roses

Les Anglais sont tellement plus tolérants que les Français. Avant d’arriver ici, je n’aurais jamais pensé sortir en ville avec une jupe au-dessus du genou ou arboré un piercing au nez sans me coller les remarques ou regards désagréables des passants. Qu’il est doux d’être en Angleterre et d’être soi-même.

Le bio, naturel et zéro déchet, tu te le colles où je pense

Si la France est en pleine révolution Green avec des magasins en vrac ou des marques qui revendiquent une compo pas dégueu, l’Angleterre reste à la traîne (du moins dans les patelins où j’ai vécu). Cela me chagrine beaucoup, mais je ne renonce pas à mes convictions pour autant. Ce n’est pas impossible, juste un peu plus casse-tête. En revanche, niveau vêtements et livres, l’Angleterre est top pour ses ressourceries. Il y a des charity shop dans toutes les villes, pour mon plus grand bonheur. Je me rhabille presque exclusivement chez eux et leur donne mes objets quand ils ne servent plus: c’est chouette de sauver la planète!

En tant que végé, tu pourras toujours trouver autre chose que de la salade dans les resto

Il y a toujours des options végé voire vegan dans les restaurants, ce qui facilite la vie lorsque je sors. Je peux toujours m’attendre à manger des choses bonnes qui ne soient pas juste de la salade. Hourra!

S’expatrier n’est pas la solution à tous tess maux

Les gens pensent souvent que repartir de zéro dans une autre ville ou un nouveau pays aide à tourner certaines pages. Et non! Les problèmes vous suivent quoiqu’il arrive et changer de cadre n’aide qu’un temps. Un travail sur soi est toujours nécessaire pour faire le tri dans sa vie.

La vie est plus simple chez les British

Et ce, pour pleins de raisons :

  • Les magasins ouvrent tard et même le dimanche  (bon, c’est moins marrant quand tu y bosses, c’est sûr)
  • Les impôts sont prélevés à la source
  • Devenir auto-entrepreneur est tellement plus simple et avantageux
  • Les patrons en Angleterre sont beaucoup plus friendly qu’en France
  • Tout le monde dit « bonjour », « merci », « au revoir » même au conducteur de bus  (surtout au conducteur de bus)
  • Tu as un rdv à l’ophtalmo en une semaine.
  • Il n’y a pas de priorité à droite ou à gauche sur les routes!
  • Les anglais donnent facilement du travail et des CDI tant que l’on est motivé.

Et elle aussi beaucoup plus casse-pieds

Et ce, pour pleins de raisons :

  • Mon médecin de famille qui prend le temps de m’ausculter et me connaît depuis toujours comparé à mon GP qui change à chaque fois et qui ne me garde que 5 min chrono dans son cabinet.
  • La moquette partout et les robinets avec l’eau chaude d’un côté et l’eau froide de l’autre (ou les inventions du diable).
  • Les transports en commun sont hors de prix.
  • Le système éducatif de merde (on sent la blessure encore à vif, n’est-ce pas?). J’avoue, il n’y a pas que des mauvaises choses mais il y a mieux.
  • Si tu vas au-dessus de Londres, la météo est juste horrible. (je dis ça en tant qu’ancienne Nordiste! Je me doute que si tu viens de Nice, la météo anglaise est pourrie, point barre.)

 

Bref, vivre à l’étranger ce n’est pas tout rose ou tout noir comme vous pouvez le constater. Je ne regrette pas d’être partie et que l’Angleterre soit mon pays d’accueil. C’est une aventure incroyable et je peux le dire maintenant que c’est aussi mon chez moi.

Expatriation·L'Angleterre·L'Europe

Je me marie en Angleterre!

mariée ; mariage en angleterre ; se marier avec un anglais ; sortir avec un anglais ; étranger ; wedding ; bride ; england ; french ; mariage bilingue

Ça y est: mon anglais a fait sa demande en décembre dernier pour clôturer notre année en beauté. C’est donc officiel: on va se marier!

On s’est tâté pendant un moment: mariage en France? mariage en Angleterre? On a finalement opté pour la deuxième solution. Je n’ai jamais assisté à un mariage anglais et encore moins organisé un. Je me suis dit que cela pourrait être sympa de vous partager mes péripéties à ce sujet, surtout que j’aimerais faire un mariage au maximum zéro déchet, cruelty free et mini budget. Cela ne sera pas 100% parfait mais j’aimerais essayer de respecter au maximum ces valeurs la.

 

robe mariée ; mariée ; mariage en angleterre ; se marier avec un anglais ; sortir avec un anglais ; étranger ; wedding ; bride ; england ; french ; mariage bilingue  ; mariage zero déchet ; mariage écolo

Je n’ai pas de date fixe pour le mariage. Pour le moment, tout ce que j’ai, c’est ma robe! Je l’ai trouvée dans une friperie en France pour 25€.  J’ai eu un gros coup de coeur pour le modèle mais je peux vous dire qu’à ce prix là, il y a un minimum de boulot à faire dessus: déjà, elle était griblée de tâches de café que nous avons fini par ravoir à l’eau froide. Ensuite, petit détail:mes épaules de rugby-man empêche de fermer ma robe. Une couturière va donc l’agrandir. Je dois juste trouver de la dentelle en plus.

J’ai l’impression de faire les choses dans le désordre, mais cela vient quand ça vient en fait. J’ai aussi déjà pu expérimenter le mécontentement de certains: ma demoiselle d’honneur m’avait prévenue que les mariages font toujours des histoires mais je ne m’attendais pas ce que cela arrive aussi vite. Par exemple, j’ai eu des réflexions genre « Un tel ne viendra pas si tu fais un mariage végétarien ». Bah, qu’il reste chez lui? Vous êtes prévenus siv ous aussi  vous comptez vous marier: il y aura toujours à redire sur vos choix! Essayons de garder en tête que cet événement est pour vous et votre moitié, pas pour faire plaisir aux invités.

To do List:

  • Visiter des salles de réceptions et en réserver une
  • Booker un rdv à la mairie pour publier les bancs
  • Créer un site web pour le mariage
  • Faire mes propres dessins pour illustrer le site/les faire-parts
  • Commencer à réfléchir à la déco/au thème
  • Trouver de la dentelle pour ma robe

robe mariée ; mariée ; mariage en angleterre ; se marier avec un anglais ; sortir avec un anglais ; étranger ; wedding ; bride ; england ; french ; mariage bilingue  ; mariage zero déchet ; mariage écolo

Expatriation·L'Angleterre·L'Europe

Top 10 des réflexions un peu racistes sur les bords que l’on m’a sorties

d88b61535e492bc592e7a5cf2c2adaf0.gif

Être expat’ en Angleterre, ce n’est pas tout rose. Tu pensais que les français sont les seuls à avoir du mal à accepter le fait que des étrangers puissent venir dans leur pays de manière permanente? Je te présente les anglais!

  1. On m’a demandé pourquoi j’étais en Angleterre.  (Et pourquoi vous êtes là, vous? Je vous le demande?)
  2. On me demande quand est-ce que je retourne en France définitivement. (On t’aime bien, mais retourne chez toi quand même!)
  3. On m’a demandé quand est-ce que mon visa arriverait à expiration et que je devrais retourner en France. (Vous ne savez pas que la France fait partie de l’UE?)
  4. On m’a demandé de faire ma meilleure imitation de l’accent britannique. (et si je fais la belle, j’ai un sucre aussi).
  5. On m’a demandé si j’arrivais à m’en sortir et à compter la monnaie anglaise. (c’est pas comme si je l’utilisais tous les jours depuis 5 ans pour mes courses…).
  6. On m’a dit que je ne comprenais pas la culture anglaise et ne la comprendrais jamais car je n’ai pas été élevée en Angleterre. ( Super l’ambiance!)
  7. J’ai parfois des cours de langue anglaise venant de gens qui ne savent pas faire la distinction entre they’re/their.  (je leur dis que j’ai une licence d’anglais ou pas?)
  8. J’ai aussi des cours de civilisation britannique par des personnes qui pensent que la reine Elisabeth est célibataire ou qu’elle est la fille de la reine Victoria. (ou qui ne savent pas quand a lieu la fête nationale anglaise…)
  9. Quand il y a une erreur de faite, c’est toujours ma faute car je ne comprends pas bien l’anglais ou m’exprime mal (Genre quand je dis que je veux un rdv pour février et qu’on me le note pour mars, c’est ma faute: je prononce tellement mal mars qu’on comprend février, c’est dire!)
  10. Les gens parlent sur mon dos à juste 30cm de moi en se disant que je comprends pas ce qu’ils racontent car je suis étrangère. (Oui, c’est bien connu que l’on ne comprend plus l’anglais quand on s’éloigne de plus de 20 cm)
(NB: la plupart de ces réflexions on été faites par des gens qui en savaient un minimum sur moi donc pas de total inconnu non plus, ce qui rend la chose d’autant plus triste.)

Et vous, les expats? On vous sert quoi à longueur de journée?

L'Angleterre

janvier 2018 en images

Je n’ai plus fait cette petite revue depuis le Japon… ma vie anglaise n’est quand même pas si ennuyeuse que cela! Allez, viens! Je t’emmène au Pays des crumpets et du tea time.

1 – J’ai fêté Nouvel An seule chez moi…

…à me faire couler un bon bain, à me cuisiner une petite verrine à l’avoca, à boire du smoothie et à jouer aux jeux-vidéo: meilleur nouvel an de ma vie!

IMG_20171231_191547

2 – J’ai découvert mon quartier et des petits coins tout mignon près de la Tamise

IMG_20180105_151700.jpg

3- J’ai repris le vélo 

IMG_20180111_214424_322.jpg

4 – J’ai visité quelques musées à Oxford

IMG_20180121_150616.jpg

5- J’ai été très productive niveau dessin ce mois-ci

IMG_20180104_133349_491.jpg

6- Nous avons annoncé nos fiançailles à nos proches

IMG_20180119_123504.jpg

7 – J’ai fait une formation REIKI

chakra.jpg

8 – Je suis tombée amoureuse d’Amélie Nothomb

IMG_20171214_150410_348

9- Je suis retournée en France voir mes amis et ma famille

 

Sans titre.png
credit photo: biotiful poison ivy

 

Expatriation·L'Angleterre·L'Europe

Retour chez les Roast Beef

Après un petit temps mort sur le blog, me voici de retour! Tout d’abord, un grand merci d’être venu lire ce blog avec autant de fidélité malgré mon absence. La fin 2017 ne s’est pas déroulée comme prévu (comme pas mal de choses dans ma vie, rien n’est jamais fixé à l’avance).

Un retour en France manqué

J’avais annoncé dans  Retour en Europe  que je souhaitais faire une formation (qui était une formation dans une école Montessori). J’avais la possibilité de le faire en volontariat Européen, mais cela n’a pas pu se faire: manque de clarté du projet de la part de mon futur employeur, je ne me sentais plus en confiance. J’ai essayé de trouver d’autres volontariat européen sans succès…J’ai essayé de trouver du travail plus « ordinaire » avec mon bac + 5, sans succès non plus. Une belle désillusion sur mon pays natal (pour rappel, j’étais en France pendant 6 mois tout de même!). Malgré toute la bonne volonté et l’envie du monde, rester en France en mode alloc’ n’était pas envisageable.

J’ai donc eu ce projet d’avorté, juste après le voyage en Allemagne qui ne s’est pas non plus déroulé comme prévu… Je ne me retrouvais pas dans le séjour linguistique qui m’avait été proposé, je souffrais aussi d’isolement….bref, ce n’était pas le combo idéal pour moi ! J’ai donc préféré rentrer passer le mois d’août auprès des miens et heureuse que de m’efforcer dans quelque chose qui ne me convenait pas. J’apprécie la chance que j’ai eue, je n’ai pas envie d’être ingrate, mais je pense que je n’ai tout simplement plus l’âge pour les séjours en mode colonie de vacances. J’en ai assez souffert étant ado… Voilà, le voile est levé sur ce mois d’août chaotique.

God Save the Queen

Je suis donc retournée dans mon deuxième pays, l’Angleterre, où j’ai eu des entretiens d’embauche dans la semaine où je suis rentrée! Un véritable contraste par rapport à la France. Il faut dire que chez les British, on s’en carre de la cohérence entre ton job et tes diplômes: du moment que tu es motivé et que tu as un peu d’expérience (même en volontariat), c’est bingo !

J’ai eu une petite période flottement où je me suis demandée ce que j’allais faire de mes 10 doigts. J’ai enseigné brièvement le français dans une école primaire bilingue en parallèle à un autre travail qui maintenant retient toute mon énergie, ma joie et qui n’est pas en rapport avec l’enseignement. Dieu que cela fait du bien d’avoir une atmosphère de travail positive et saine.

Je consacre le reste de mon temps aux choses que j’aime: le yoga, la méditation, le dessin, faire des tutos écolos, me balader, m’occuper de mon hamster… Je pense me trouver un projet à côté de mon taff mais je me cherche encore.

Trouble is a friend of mine

Malgré ce super nouveau départ, j’ai eu une phase de rechute et dépression est revenue toquer à ma porte. Je pense que dire au revoir à ma carrière de prof à temps plein, le changement de vie radical entre le voyage au Japon et le train-train du quotidien, le fait d’être seule dans une nouvelle ville a été un bouillon de culture idéale pour une petite déprime. Je ne dis pas, j’ai bien su réagir et ce n’était rien comparé à ce que j’ai eu en 2016! Si un jour vous avez un gros coup de mou en Angleterre, Talking Therapy et The Samaritans sont les meilleures assos vers qui se tourner (car si vous attendez après votre docteur…).

La suite?

Je ne m’appellerais pas Travelling Petit Pain si je ne voyageais pas un minimum. 2018 ne fera pas exception: je compte m’envoler pour le sud de l’Europe pour les 50 ans de ma maman au printemps et je m’envole en Indonésie cet été!

Mes aspirations en ce moment sont de faire une retraite de yoga, visiter le temple bouddhiste à 2h de chez moi, continuer le dessin, rentrer en France autant de fois que j’en ai envie, lire pleins de livres, perfectionner mon Reiki, ne pas oublier le japonais, me faire des amis dans ma nouvelle ville, reprendre en main le blog… bref, pleins de projets!

Le blog reprend donc, d’une manière différente. Je me cherchais beaucoup depuis mon article évoquant mes doutes face à l’écriture,  et j’apprends depuis à lâcher prise. En espérant que cette nouvelle envolée vous plaise.

Prenez soin de vous

 

L'Europe·Les Pays Bas

Un long weekend au Pays Bas

L’avantage d’habiter dans le nord de la France c’est qu’en dépit du mauvais temps, on est réellement au coeur de l’Europe: Londres, Bruxelles, Paris, Amsterdam, Luxembourg… Toutes ces villes sont facilement accessibles en voiture ou en transport en commun le temps d’un weekend. C’est ce que nous avons décidé de faire: prendre la voiture et rouler à travers les Pays-Bas qui sont seulement à 2h30 de Lille.

Notre petit nid

Nous avons trouvé un charmant petit appartement en duplex, en pleine campagne à Rosmalen. Cela a été trois jours très reposant à se reconnecter à la nature. Nous avions même des vélos à prêter par notre hôte pour visiter le village. Et le petit plus, c’est que cette perle était vraiment à prix cassé comparé aux hôtels ou air BnB!

CIMG0299CIMG0287CIMG0284CIMG0288

Rosmalen

CIMG0309

CIMG0311

BredaCIMG0251

CIMG0254

 

Ultrecht

CIMG0384

CIMG0415

CIMG0391

CIMG0379.JPG

+ J’ai beaucoup aimé le côté « vert » des Pays-Bas: il y a des pistes cyclables partout et se déplacer en vélo est la norme. Il y a beaucoup de parcs, d’espaces verts, d’arbres, de campagne… Un autre point non négligeable est que tout le monde parle anglais, il est donc très facile de communiquer avec les habitants et commerçants.

J’ai moins aimé les parkings à 10€ les deux heures, rouler en ville où il y a des vélos et piétons qui déboulent de partout

Quelles villes aimeriez vous-visiter au Pays Bas?

 

L'Allemagne·L'Europe

Une petite balade à Francfort

La semaine passée, j’étais à Francfort pour apprendre l’allemand. En attendant de vous parler de mes cours d’allemand, j’aimerais vous faire découvrir Francfort. J’ai trouvé la ville vraiment mignonne et j’aimerais vous en partager quelques petits bouts…

Francfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistique

J’ai beaucoup aimé jouer avec mon appareil photo dans les rues de Francfort. Je tiens à remercier ma cousine Laurie pour ses conseils en photographie que j’essaie d’appliquer. Si cela vous intéresse, elle fait des vidéos youtube pour les débutants en photo. 🙂

apprendre une langue étrangère·L'Allemagne·L'Europe

Les premières 24h à Francfort en séjour linguistique

Sonntag, der 30. Juli

J’arrive à Frankfurt à 8.30 du soir après une longue journée en bus à travers la Belgique et l’Allemagne. Je suis accueillie à la gare routière par la chaleur et Pauline qui a eu la gentillesse de bien vouloir venir me chercher. L’école se trouve dans un immeuble à deux ou trois stations de tramway. Cette organisation tout en hauteur me rappelle le Japon.

Francfort Frankfurt - séjour linguistique - sprachcaffe - apprendre l'allemand - allemagne
ma chambre de Prinzessin

Je suis au deuxième étage dans une sorte de grand appartement d’une dizaine de chambres. J’ai l’impression de revenir trois ans en arrière quand j’étais étudiante à Manchester. Il y a assez de salles de bain et de toilettes pour ne pas se battre, la cuisine est immense, lumineuse, il y a même un peu coin bibliothèque/canapé…une vraie petite coloc étudiante. J’ai la chance d’être seule dans ma chambre pour l’instant, du coup j’ai pu m’installer tranquillou bilou et étaler mon barda.

 

Montag, der 31 Juli

Réveil à 8h, petit dej et hop direction l’école qui se trouve…au dessus de ma tête au 5e étage! Si, si! N’est-ce pas la classe de pouvoir partir à la dernière minute et d’être quand même à l’heure?

Francfort Frankfurt - séjour linguistique - sprachcaffe - apprendre l'allemand - allemagne
la vue depuis ma chambre

Je suis donc dans un groupe A2.2 donc le même niveau que j’avais il y a 7 ans en quittant le lycée. Je suis la plus vieille du groupe mais avec mon look d’ado, je passe crème parmi les djeuns! Nous sommes en petit groupe, 6 personnes: 3 français, 3 japonais (autant vous dire que dans mon cerveau, ça fait parfois gros bug et j’ai souvent envie de sortir un petit « aii » ou « aligato »). 

Francfort Frankfurt - séjour linguistique - sprachcaffe - apprendre l'allemand - allemagne

Je dis ça, mais je suis dure. Les mots reviennent vite « Ah oui! Veloren, ça veut dire perdre! » me chuchote mon cerveau qui avait stocké cette information dans un coin bien caché. Au final, j’ai trois grosses leçons d’une heure et demi. La première se focalise surtout sur la grammaire, puis le vocabulaire et enfin la langue orale. Cerise sur le gâteau, la prof ne parle qu’en allemand donc autant vous dire que tous les aspects de langue sont couverts. J’ai même eu des devoirs pour approfondir tout cela. Quand je vous disais que je revenais à mes années étudiantes!

Dans l’après-midi, Pauline me montre le quartier, les magasins, les banques, la pharmacie où j’ai réussi à demander des boules quies sans connaître la traduction allemande! Après avoir célébré cette victoire par une petite glace chez Bizzi ice (que je vous recommande fortement!), j’ai fait mes petites courses chez Aldi. Je retrouve vite mes marques. Le petit plus en Allemagne, c’est les produits bio en veux-tu, en voilà pour vraiment pas grand chose. J’ai même trouvé des graines de chia pour 2€ et du sirop d’agave bio à 1€ ! Et apparemment la semaine prochaine il y aura des similis en vente! Woop!

Francfort Frankfurt - séjour linguistique - sprachcaffe - apprendre l'allemand - allemagne
22€ de courses chez Aldi à Francfort

Je pense que je ne prendrai finalement pas la carte de transport de la ville qui est vraiment à échelle humaine. Je peux facilement me rendre où je veux à pieds (et tant mieux, ça me fera bouger mes fesses). L’école est très bien située pour ça. C’est vraiment top! Aussi, même si Francfort est une grande ville, elle n’est pas aussi bondée que Paris ou Lille. Les rues sont super propres, les gens se déplacent à vélo…je m’y sens bien!

Sur ce, je vais aller faire mes devoirs puis regarder le dernier épisode de Game of Throne. Je vous reviens vite pour la suite de mes deutsche Abdenteuer!