Kyoto·L'Asie·Le Japon

Visiter le Palais Impérial de Kyoto

Cette semaine, malgré mon pied qui me fait bien souffrir, l’anglais et moi sommes allés visiter le Palais Impérial de Kyoto. C’était un lieu que nous voulions absolument faire avant de quitter l’ancienne capitale du Japon.

Auparavant, il fallait réserver en ligne ses tickets pour le visiter. Mais depuis peu, il est possible de le visiter gratuitement et sans réservation. La seule chose à savoir est qu’ils n’acceptent que 1000 visiteurs à la fois dans l’enceinte du lieu donc à moins que tout le monde se rue sur le palais, il y a très peu de chance que vous ayez à faire la queue à l’entrée.

Si vous vous attendez à un genre de Versailles asiatiques, vous allez être vite déçu: le palais est plus petit et beaucoup moins extravagant. De même, on ne peut en visiter que l’extérieur ce qui, pour moi, ne m’a pas dérangé. J’ai vraiment adoré cette visite.

CIMG6590CIMG6532CIMG6568CIMG6549CIMG6502CIMG6619CIMG6603CIMG6613

Ouverture: du mardi au dimanche

9:00 à 17:00 (avril à août)
9:00 à 16:30 (septembre et mars)
9:00 à 16:00 (octobre à février)

Prix: Gratuit!

Adresse: 3 Kyōtogyoen, Kamigyō-ku, Kyōto-shi, Kyōto-fu 602-0881, Japon

Kyoto·Le Japon

avril 2017 au Japon en 10 images

Comme d’habitude, voici notre petit rendez-vous mensuel en images pour découvrir ma vie quotidienne nippone.

J’ai eu le plaisir d’habiter près d’une ruelle connue pour les nombreuses Okiya qu’elle habrite. J’ai eu la chance de croiser plusieurs fois des maiko mais aussi une geisha. Un réel régal pour les yeux.

avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha

A Kyoto, beaucoup de touristes louent des kimonos à la journée et arpentent la ville vêtue de sublimes parures. J’adore prendre en photo les motifs des kimonos mais aussi les obi. Nouer un Obi est vraiment un art à part entière!avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha kimono

Mes parents sont venus me rendre visite. J’ai donc refait quelques sites célèbres, une sorte de petit tour d’adieu avant de quitter ma Kyoto adorée.avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha

Aurevoir, Pontocho…

avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha pontocho

Au revoir, Arashiyama…

avril japon pvt whv kyoto yukata expatriation arashiyama

Je suis allée dans un Universal Studio pour la première fois de ma vie et ai pu me la jouer Luna Lovegood à Poudlard.

avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha universal studio poudlard osaka

Le printemps a fait son entré et avec lui, l’autorisation de déguster de succulentes crêpes sans se sentir coupable!

avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha crêpes

Les derniers cerisiers en fleurs de Kyoto se fânent lentement mais sûrement…avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha cerisier

Ma mère a voulu me faire plaisir et m’a offert un magnifique Yukata. J’ai eu beaucoup de plaisir à le porter tout en parcourant les petites ruelles de mon quartier.avril japon pvt whv kyoto yukata expatriation

Je ne pouvais terminer cet article sans parler du 23 avril, jour où je suis allée voter pour la première fois à l’étranger. Je suis entrée dans l’isoloir le cœur plein d’espoir mais qui s’est instantanément vidé lorsque j’ai lu les résultats à mon réveil le lendemain… Je ne sais pas pourquoi, je me suis réellement sentie investie dans ces élections. Sûrement à cause de mon envie (naïve?) de changer le monde… Ces 5 prochaines années vont être dures mais il faudra résister. ❤

J’espère que votre mois d’avril 2017 fut doux et ensoleillé.

Kyoto·L'Asie·Le Japon

Comment croiser des Geisha à Kyoto?

Pour ce mois d’avril 2017, j’ai la chance de vivre à Kyoto dans un quartier situé entre Gion et la gare principale de la ville. Ayant déjà fait les attractions touristiques en novembre/décembre, je me suis fait une petite to-do list plus pépouze pour ce petit séjour. Parmi mes objectifs, il y a celui de me promener dans les hanamachi (ville des fleurs – 花街)  dans l’espoir de croiser l’une des 3 000 dernières geishas et maikos.

Où vivent les geishas?

Les geishas vivent généralement dans des okiya (置屋) qui sont situés dans des quartiers appelés hanamachi. Il peut arriver que des geishas vivent dans leur logement à part mais elles resteront toujours rattachée à leur okiya comme à une agence qui prendra des rendez-vous pour elles. A Kyoto, il y a  cinq hanamachi:  Gion- Kôbu, Gion-Higashi, Kamishichiken (上七軒), Miyagawachō (宮川町)et Pontochō (先斗町) . Malheureusement, le quartier de Shimabara (嶋原) n’habrite plus d’okiya (et donc plus de geisha) depuis les années 70. Je vous emmène y faire un tour?

Comment croiser des Geisha à Kyoto? hanamachi: Gion, Kamishichiken (上七軒), Miyagawachō (宮川町), Pontochō (先斗町) et Shimabara (嶋原).

Gion

 geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers Comment croiser des Geisha à Kyoto? hanamachi: Gion, Kamishichiken (上七軒), Miyagawachō (宮川町), Pontochō (先斗町) et Shimabara (嶋原).

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

Miyagawacho

CIMG4986CIMG4906CIMG4907CIMG4895CIMG4909CIMG4910

Pontocho

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

 

J’ai vu une dame en kimono : c’est une geisha?

Il faut savoir qu’il ne suffit pas d’un kimono pour être une maiko ou une geisha! Pas mal de touristes en portent…on les reconnait facilement à leur maquillage et coiffure plus sophistiqué.

Aussi, les geishas portent une perruque, des kimonos plus simples et un obi (la ceinture) plus court tandis que les maikos ne portent pas de perruque et ont un obi qui tombent jusqu’aux pieds.

 

Comment réagir quand j’aperçois une geisha?

 

Tu as le droit d’être heureuse comme si tu venais de croiser le Père Noël et d’avoir un sourire jusqu’aux oreilles. Tu peux aussi t’arrêter pour regarder la geisha passer. Si tu le souhaites, tu peux aussi prendre discrètement une photo au loin, de dos ou demander gentiment l’autorisation si tu veux une photo d’un peu plus près…

De manière générale, si vous croisez une geisha ou une maiko, il serait bon de « bien vous tenir ». J’entends par là, de pas suivre les geishas, de ne pas les bombarder de photos ou de les embêter. Pour illustrer mes propos, voici une petite scène qui s’est déroulée il y a quelques jours dans mon quartier. Je m’étais postée au loin avec mon zoom. On peut voir que ce monsieur prend une photo à 20 cm du visage de cette maiko. Il ne faut pas abuser non plus…

 

Si le sujet vous intéresse, voici deux documentaires en français sur les geishas.

 

 

L'Asie·Le Japon·Matsuyama

Shimanami Kaido: à vélo, au dessus de la mer du Japon.

Shimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée ponts

Shimanami Kaido (しまなみ海道) est une route de 60km qui relie l’île principale du Japon, Honshu, à  l’île de Shikoku. Cette route à péage passe par six autres petites îles reliées entre elles par de magnifiques ponts. Il est possible de les traverser à pied ou à vélo, ce que nous avons fait en mars 2017.

 

Shimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée pontsShimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée ponts

Nous avons commencé notre périple à Imabari, Shikoku, où il y a un terminal pour louer des vélos. Vous avez le choix entre tandems, vélos de ville, vtt, vélos électriques… pour 2000 yen la journée. Il existe d’autres terminaux similaires tout au long de la traversée pour rendre votre vélo. Si jamais vous êtes
trop claqué, il y a aussi des bus et ferry qui pourront vous emmener d’un point à un autre.

 

shimani kaido honshu ponts vélo

source

Cette randonnée à vélo vous permet de traverser de magnifiques îles pas du tout touristique et d’avoir un vrai goût du Japon traditionnel. Prévoyez donc un pic-nique car il n’y aura pas de Kombini tous les 100 mètres comme à Tokyo!

 

Shimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée pontsShimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée pontsShimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée pontsShimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée ponts

Shimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée pontsShimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée pontsShimani Kaido Shikoku Japon vélo randonnée ponts

Au total, nous avons roulé 41km, la moitié de la traversée totale mais c’était assez pour moi. Je ne suis pas une grande sportive et appréhendée beaucoup cette randonnée. En faire la moitié est déjà énorme je trouve et bien suffisant. On ne sent plus ses cuisses à la fin de la journée!

Ohana Guest House

Je vous déconseille donc de faire la traverser d’une traite (sauf si vous êtes un expert du deux roues). Nous nous sommes personnellement arrêté à Omishima et avons passé la nuit à la Guest House Ohana. Rien ne vous empêche d’arrêter votre randonnée ici et de vous rendre à l’île aux lapins le jour suivant.

L’auberge de jeunesse est toute mignonne et bien situé, à mi-parcourt. Nous avons même pu avoir une chambre privée pour le même prix qu’un lit en dortoir. Le patron est gentil, écolo, vend des produits bio et nous a aidé à réserver un taxi pour nous rendre au port de l’île le jour suivant. Les deux gros points négatifs seraient que le patron ne donne pas de clé pour les chambres et que le petit dej’ est vraiment cher pour ce que c’est.

 

 

Êtes-vous friand de balades à vélo? 🙂

Hikone·Kyoto·Le Japon·Matsuyama

mars au Japon en 10 images

J’ai vu mes premiers Sakura en fleurs à Matsuyama

mars au Japon en 10 images matsuyama sakura cerisier en fleur

Et j’ai pu continuer à les admirer à Hikone.

mars au Japon en 10 images Hikone pvt whv cerisier en fleurs cherry blossom sakura

mars au Japon en 10 images Hikone Daruma Temple whv pvt

J’ai réussi à faire une randonnée à vélo de 41km au dessus de la mer du Japon.

A2

J’ai pu alors découvrir un Japon plus traditionnel, loin de la ville.

mars au Japon en 10 images shimani kaido vélo pvt whv

Sur le chemin, j’ai aussi dit bonjour aux petits lapinous.

A1

Je suis de retour à Kyoto (et la pluie aussi!).

mars au Japon en 10 images kyoto pvt working holiday visa

Pas mal de touristes arborent des kimonos fleuris, un régal pour les yeux.

mars au Japon en 10 images Kyoto Kimono Gion pvt whv expatlife

J’habite à deux pas d’un Hanamachi et je suis aux anges!

 

J’ai aussi participé au concours SprachCaffe et l’ai remporté grâce à ma bonne étoile ❤

Hiroshima·L'Asie·Le Japon·Matsuyama

Okunoshima: L’île aux lapins

 L’île aux lapins: what’s that?

Comme son nom l’indique, c’est une île remplie de lapins en liberté. Il y a quelques îles au Japon remplis d’animaux sauvages dont des îles avec des chats. Personnellement, je préfère ce type d’alternative aux zoos.

L’île est juste magnifique bien que très isolé (ha bah oui, c’est une île!).  Je suis contente d’avoir attendu le printemps pour m’y rendre.

source

Il y a vraiment beaucoup de lapins?

Oh que oui!

CIMG4328CIMG4380CIMG4382

CIMG4401CIMG4264CIMG4271CIMG4287Okunoshima: L'île aux lapins tadanoumi sakari

Je peux nourrir les ‘pinous?

Oui bien entendu! Le port de Sakari, l’hôtel de l’île et le Family Mart de Tadanoumi vendent de la nourriture pour lapin à un prix vraiment dérisoire: soit des granulés, soit des légumes. Si vous n’avez pas eu la possibilité d’en acheter, pas de panique: les lapins ne mangent pas tous les légumes que les visiteurs apportent et les laissent de côté. Rien ne vous empêchent de ramasser quelques feuilles de salades ou bâtons de carottes et de les donner aux lapins.

J’ai oublié mon bento, il y a de quoi manger sur place?

On a beau être pommé au milieu de nulle part, il y a un combini près de la gare de Tadanoumi ainsi qu’un restaurant sur l’île aux lapins où vous pourrez apprécier un bol de ramen, un café ou encore une glace à un prix raisonnable.

Où se trouve Rabbit Island?

source

Comment me rendre à l’île aux lapins?

CIMG4183.JPG

CIMG4139

Il faut prendre le Ferry Omishima depuis le port de Tadanoumi (忠海港en japonais) ou de Sakari (盛発 en japonais). Comptez environ 600 yen l’aller/retour. Descendez au port Okuno (大久野港). Référez-vous au tableau ci-dessous pour les horaires du ferry (ne manquez pas le dernier, ça serait con!).

Alors, un petit tour sur cette île, ça vous dit? 🙂

Le Japon

Qu’est-ce qu’un Daruma?

Daruma (達磨) est un porte-bonheur japonais généralement vendu dans les temples bouddhistes. C’est une sorte de petite poupée, sans bras ni jambes, censée représenter  Bodhidharma, un moine bouddhiste qui se serait coupé les paupières pour ne pas s’endormir en méditant. (C’est ce que l’on appelle être dévoué!)

Ryotanji temple Hikone. daruma originesNormalement, lorsque l’on achète un Daruma, ses yeux sont encore blancs. Lorsque l’on a formulé son voeu, on dessine un premier oeil. Lorsque votre voeu se réalise, vous pouvez dessiner le second oeil. Si votre vœu ne se réalise pas, vous pouvez renvoyer votre daruma dans le temple où vous l’avez acheté pour qu’il y soit brûlé.

Le Daruma peut exister en différentes couleurs dont chacune symbolise un aspect particulier. Par exemple, on choisira un Daruma rouge pour la protection de la famille et un vert pour réussir ses études.Ryotanji temple Hikone. daruma origines cherry blossom

J’ai personnellement acheté un Daruma lors de ma visite du temple Ryotanji à Hikone.

 

L'Asie·Le Japon·Matsuyama

Matsuyama – le voyage de Chihiro

MATSUYAMA

Après deux mois passés à Matsuyama, je vous livre mes petits secrets et bons plans pour cette ville pleine de charme. Elle gagne à être connue, sincèrement. Beaucoup plus calme et authentique que les grandes villes telles que Kyoto ou Tokyo. On n’y vient pas pour faire la fête mais plus pour apprécier la vie japonaise de tous les jours. La ville est tip top en ce qui concerne l’intégration des étrangers.

Comment s’y rendre?

Matsuyama est accessible par ferry depuis Hiroshima. Il existe aussi un ferry qui relie Beppu à Yawatahama, il vous suffira de prendre ensuite le train pour rejoindre Matsuyama. Comptez environ 3 000 yen pour la traversée de 2h.

Matsuyama - le voyage de Chihiro

Dogo Onsen

Matsuyama - le voyage de Chihiro DOGO ONSEN

Cet onsen est l’attraction principale de la ville. Apparemment, il aurait inspiré le onsen du voyage de Chihiro. Du coup, tous les touristes y font un passage obligatoire. Il est assez petit (il n’y a qu’un seul bassin) mais très traditionnel.

道後温泉椿の湯

Matsuyama - le voyage de Chihiro ONSEN

Situé à environ 100 mètres de Dogo Onsen, cet onsen est aussi l’un des plus anciens de la ville. Il est plus spacieux que Dogo Onsen et un peu plus moderne mais ne contient malheureusement qu’un bassin. Les locaux le préfèrent au Dogo Onsen.

Okudogo

source

Gros coup de coeur pour Okudogo situé à 20 min de bus de Dogo Onsen station. Cet endroit est juste magique! Il s’agit de l’onsen d’un hôtel situé à la lisière de la forêt. Je conseille vivement de le visiter à la nuit tombée pour pouvoir se baigner à la lueur des lampes. Comptez environ 1000 yen l’entrée.

Matsuyama Castle

Le château de Matsuyama est l’un de mes préférés! Bon, ce n’était pas gagné car il est situé en haut d’une colline et la pente est vraiment raide. Le château n’est pas vide comme la plupart de ceux que j’ai pu visiter mais contient des objets tel un petit musée. On peut même s’amuser à essayer une armure de samouraï et prendre la pose gratuitement.

Sen GuestHouse

J’ai eu la chance de travailler et vivre dans cette guesthouse pendant deux mois et ce fut de loin ma meilleure expérience de workaway. Les patrons sont juste adorables et le travail était vraiment sympa et beaucoup moins prenant que mes précédents volontariats. La guesthouse propose des futons en chambre privée ou en dortoire. Dormir par terre à la japonaise fut un régale. Les espaces communs sont très cozy.

Okaido

C’est le quartier « jeune » de Matsuyama qui se compose d’une longue galerie commerçante où l’on peut manger, s’amuser, aller au cat café, acheter des cadeaux… Il y a vraiment de tout!

matsuyama okaido

 

Dogo Park

Petit parc juste à côté du Dogo Onsen où il est très agréable de se promener ou de faire un petit pic-nique.

matsuyama dogo park matsuyama dogo park matsuyama dogo park matsuyama dogo park matsuyama dogo park matsuyama dogo park matsuyama dogo park

 

Epic

matsuyama epic learn japanese apprendre japonais

Dernier endroit que je vous conseille fortement est le centre international de la préfecture d’Ehime: Epic! On peut y prendre des cours de japonais seul ou en petit groupe pour une bouchée de pain (je payais 500 yen pour une leçon d’une heure!). Les professeures sont des « petites mamies japonaises » toute gentilles et très pédagogues. J’ai pu vraiment faire d’énormes progrès grâce à elles! Le centre propose aussi des cours intensifs sur 2 semaines pour 500 yen (oui j’ai halluciné moi aussi en voyant ce tarif). Une opportunité à saisir!

 

Est-ce que Matsuyama vous semble une destination sympa? 🙂

L'Asie·Le Japon

L’hôpital au Japon: pourquoi il vaut mieux ne pas tomber malade.

Mardi matin, après deux semaines à être malade et à faire de l’automédication sans succès, je décide qu’il est temps d’aller voir le médecin.

l'hopital au japonJ’ai vraiment repoussé cette option pour plusieurs raisons:

  1. Je ne parle pas assez bien japonais pour décrire mes symptômes
  2. Je n’aime pas aller chez le médecin
  3. Je n’ai pas pris d’assurance médicale japonaise. Elle n’est pas chère, environ 10€ par mois mais je n’ai pas voulu car…
  4. J’ai une assurance personnelle (à 300 € donc merci bien) qui nécessite que j’avance les frais médiaux et envoie trente-six mille documents avant d’être remboursée

 

Où se rendre quand on est malade au Japon?

Je me rends très vite compte qu’il n’existe pas de « petits médecins de quartier » comme en France ni même de « walk-in center » comme en Angleterre mais que je dois me rendre directement à l’hôpital pour consulter. Rien que ça…

Je suis rapidement dirigée vers un premier bureau où une dame en costume tailleur me demande de remplir un formulaire de « première visite » où l’on me demande mon nom, prénom adresse, si j’ai des antécédents, si je fume, bois du café ou du jus de pamplemousse! Heureusement, le formulaire est en anglais, même si mes interlocuteurs n’en parlent pas un mot. Je remercie l’application googletrad qui a une option traduction vocale qui m’a sauvé la mise.

Le personnel a été très patient, gentil et serviable. Je n’ai à aucun moment senti de l’agacement quant au fait que j’étais étrangère. On m’a toujours accompagné dans les couloirs de l’hôpital, à défaut de pouvoir m’expliquer comment me rendre d’un service à un autre.

L'hôpital au Japon: pourquoi il vaut mieux ne pas tomber malade. what the cut j'ai très envie de vomir
Moi qui essaie d’expliquer mes symptômes au docteur japonais

Comment se passe une consultation?

Dans les hôpitaux, les docteurs restent toujours au même endroit et ce sont aux patients de se déplacer là où on leur demande, guidés par des infirmiers. On me guide vers un médecin accompagné d’une assistante qui parle assez bien l’anglais pour me comprendre et me traduire les questions. On ne m’a à aucun moment pris ma tension, ma température ou ausculté. Le médecin m’a juste touché rapidement l’abdomen alors que j’étais assise avec mon gros pull sur le dos et demandé « t’as mal? ». Mouai, comme examen médical, il y a mieux.

L'hôpital au Japon: pourquoi il vaut mieux ne pas tomber malade.
Tu vois Jostophe, grâce à cette radio, je sais que ce n’est pas le poumon qui provoque la tourista!

Le verdict tombe rapidement mais on tient tout de même à me faire une prise de sang… soit! Je me rends vite compte que la prise de sang vire très vite à la perfusion. Pourquoi pas, j’étais déshydratée donc je ne dis pas non. L’assistante m’emmène ensuite dans un autre service pour faire une radio. Une radio? Attendez, je pensais que j’avais juste une infection au niveau des intestins! Elle insiste, je pense à mon compte en banque, je refuse poliment et promets de revenir faire le scanner si ça ne va pas mieux.

Combien coûte une visite chez le médecin?

pharmacie hopital japonOn me ramène ensuite au premier guichet où arrive le moment fatidique de la facture. Je dois dire qu’ils savent entretenir l’effet de surprise au Japon: on a beau demander, personne ne veut vous dire à l’avance à combien va s’élever le prix de votre consultation. Au total, j’en aurais eu (sans les médicaments) pour un peu plus de 19 000 yen c’est à dire 160€. 160€ pour me dire que j’avais la gastro et me prescrire des antibiotiques…J’ai mal mais moins que si j’avais accepté ce fichu scanner!

Passage obligatoire par la pharmacie qui ne délivre pas de médicaments en boite mais donne seulement la quantité nécessaire pour la durée du traitement (et donc pas de gaspillage). Pour trois médicaments différents, j’en ai pour environ 20€.

 

Au final, cette petite escapade de 5h tout de même m’a permis de me rendre compte que l’on est bien chanceux en France et en Angleterre niveau santé même si le service n’est pas toujours top. Cela m’a aussi conforté dans l’idée que les assurances sont quand même bien utiles! (enfin, si mon assurance me rembourse haha!)

 

Etes-vous déjà allé chez un médecin à l’étranger?

L'Asie·Le Japon

février à Matsuyama en 10 images

février s’en est allé mais m’a laissé pleins de beaux souvenirs…

février à Matsuyama en 10 images

Le 3 février, j’ai chassé les démons lors de la fête Setsubun.

février à Matsuyama en 10 images

Le printemps arrive et avec lui ses petites douceurs parfum sakura!

février à Matsuyama en 10 images

Mais ce n’est pas encore la saison des cerisiers en fleurs! En ce moment, ce sont les pruniers!

février à Matsuyama en 10 images

Matsuyama est une ville géniale en ce qui concerne la photographie. Je sors mon appareil toutes les trente secondes.

février à Matsuyama en 10 images

Nous avons profité des onsens de la ville, dont le Dogo Onsen qui a inspiré Miyazaki pour « Le voyage de Chihiro ».

 

février à Matsuyama en 10 images

Nous avons aussi trouvé le temps de prendre des petits goûters japonais.

février à Matsuyama en 10 images

Matsuyama est vraiment une ville jolie et agréable pour s’y promener.

février à Matsuyama en 10 images

Le parc du sud de la ville offre un superbe panorama.

février à Matsuyama en 10 images

Je m’intéresse de plus en plus à la pédagogie Montessori et ai même fabriqué un mobile de Gobbi pour le bébé de mon boss.

février à Matsuyama en 10 images montessori mobile gobbi