Blablatoscope

Retour sur moi-même

Déjà 6 mois depuis le dernier petit bilan sur ma vie.  Faisons donc le point sur ma vie d’expatriée en Angleterre.

Mon bébé blog continue de grandir

Image result for blog gifTout d’abord, un grand merci d’être venu lire ce blog avec autant de fidélité. Le blog ne cesse de grandir, de toucher de plus en plus de personnes et cela me touche beaucoup. Ces derniers mois, j’ai posté plus d’articles, notamment sur mon mariage zéro déchet, sur le rendez-vous mensuel Histoires Expatriées, sur mes bilans culturels qui me servent à me rendre compte que je m’instruis plus que je ne le crois… Mais j’ai aussi trouvé de nouveaux moyens de m’exprimer à travers les dessins et  les vidéos. J’en suis maintenant à une vidéo par semaine et j’ai des retours positifs sur les sujets abordés et sur le montage. Cela me permet de prendre confiance en moi et je vous dis merci pour cela.

Cerise sur le gâteau, j’ai ouvert un Tipeee et grâce à Sabine, Mimi et Patrick, j’ai pu offrir au blog un espace de stockage plus grand (et donc plus d’articles) ainsi que mon propre nom de domaine. Eh oui! Je suis maintenant travellingpetitpain.com !!!

J’ai enfin trouvé ma voie!

Image result for customer service lush gif

Travailler chez Lush était sympa mais après 6 mois, je commençais à me lasser. Je ne me sentais pas assez épanouie en tant que conseillère cosmétique. Comme nous avions des objectifs de vente, mes managers attendaient de moi que je suive à la trace les clients pour leurs vanter les mérites de tous nos produits. Ce n’était pas moi. Je ne suis pas du genre à importuner les gens toutes les 5 minutes ni à vendre des produits dont les compositions sont parfois beurk.

Image result for customer service lush gif

Il y avait une telle pression à vendre, à aborder les gens, à me faire des remarques car j’ai dit « Bonjour  » et non ce n’était pas ça qu’il fallait dire,  que cela m’a renfermée sur moi-même. Je suis restée une semaine cloîtrée chez moi à ne vouloir parler à personne. Déclic: je n’étais plus épanouie dans mon travail, il était temps de tirer ma révérence.

Image result for cuddle cat gif

Ce n’est pas facile de partir de son travail sans avoir un plan de secours, mais depuis mon burn out, je me suis promise de toujours faire passer ma santé mentale avant le travail. Je me suis donc posée et j’ai réfléchi à ce qui me rendait profondémment heureuse et que je voudrais faire. Je me suis rappelée du Japon, de mon mois passé à Inawashiro à sauver les chats abandonnés. Le meilleur mois de ma vie. La réponse était là : je devais faire un métier en rapport avec les animaux. Par chance et alignement des planètes, un poste d’aide animalière s’est ouvert dans un refuge dans une ville voisine. J’ai été retenue et depuis je suis certaine d’avoir trouvé ma voie. Je suis heureuse d’aller au travail, j’adore mes collègues, je me sens utile à la société, je n’ai pas l’impression d’enrichir une entreprise déjà bien grasse mais plutôt d’aider une association à donner une seconde chance aux animaux. Je suis là où je devais être. Enfin!!!! Après autant d’années de quête, j’ai enfin trouvé ma voie!

Image result for yoga gifJ’ai des projets pleins la tête

En plus du blog, j’aimerais m’améliorer en dessin, en pole ainsi qu’en tarot. Je suis aussi en train d’organiser mon mariage zéro déchet et je vais sûrement voyager pour ma lune de miel ainsi que dans le cadre du travail. Je ne m’arrête pas une seconde…mais il le faudrait! J’ai délaissé le yoga, la méditation, le reiki et ce n’est pas bon pour moi. J’espère arriver à m’accorder du temps pour cela prochainement.

 

Blablatoscope

Prof en France Vs prof en Angleterre #2 – C’est plus cool en France?

J’ai  été poser quelques questions à une amie qui a été prof de français en Angleterre pendant plusieurs années et qui maintenant enseigne l’anglais en France. Elle m’a semblé être la meilleure personne pour nous dresser un portrait de ces deux métiers très différents mais enrichissants.

Nous avons vu précédemment son expérience en Angleterre. Voici maintenant son ressenti sur son métier de prof en France et sa formation.

J’espère que cela vous plaira et vous aidera à faire plus facilement un choix si vous hésitez entre l’enseignement en France ou en Angleterre.

Image result for GIF france prof

Maintenant, revenons de l’autre côté de la manche. Par rapport au PGCE, comment se passe la formation de prof en France?

Je ne peux pas vraiment m’exprimer là-dessus car ma formation n’a pas réellement commencé. Pour le moment je fais juste mon M1  à distance et en parallèle je suis prof contractuelle. Je fais un M1 « Monde anglophone » où on m’a préparé un tout petit peu au CAPES et où j’apprends des choses très théoriques (début du mémoire, dissertation de littérature, la linguistique…).  On a des cours de didactique mais cela reste très théorique, on ne nous apprend pas le métier, c’est pas du tout une formation.

Une fois que j’aurai mon M1, j’ai le droit de passer le CAPES. Et si je réussi le CAPES, je peux faire mon M2 qui est l’année de stage où je suis prof devant une classe. Donc tu es prof, tu as le CAPES, tu es titulaire, tu gagnes de l’argent mais on ne t’a pas formé. On te forme à ce moment là, sauf qu’en vrai il n’y a personne pour te former. C’est ridicule. D’ailleurs, actuellement, je suis déjà devant une classe alors que j’ai eu zéro formation officielle.

Du coup, comme tu es professeure contractuelle, peux-tu nous parler du métier de prof en France?

Par rapport en Angleterre, c’est vraiment un métier plus cool. Déjà, je n’enseigne pas 25h mais 18h par semaine donc j’ai moins de classes. En revanche, comme j’étais prof en lycée, j’avais beaucoup de copies à corriger par rapport à l’Angleterre. Là-bas, les interros c’est une fois toutes les 6 à 8 semaines. En France, on est encore le pays des interros surprises. En plus, en lycée, on me rendait souvent des copies de 3/4 pages de dissertations en anglais. J’ai dû apprendre à planifier des leçons et apprendre un nouveau programme vu que le système français n’est pas le système anglais. Cela a été un peu un challenge mais après quatre mois, je m’y suis fait. C’est plus difficile de planifier des séquences en France je trouve. Je dois avoir plusieurs objectifs linguistiques, culturels, littéraires, phonétiques… En contractuel on vient nous inspecter une fois dans l’année donc si ça ne va pas, on ne nous reprend pas. Mais on recherche tellement de profs d’anglais à l’heure actuelle que n’importe qui peut devenir prof en contractuel du moment qu’on a une licence. Moi, on est même carrément venue me chercher, c’est dire!

Image result for gif relax

Quels sont les aspects négatifs du métier?

Les autres profs! En fait, quand on a eu une formation à l’anglaise qui repose beaucoup sur le prof et le relationnel avec les élèves, c’est assez compliqué de bien s’entendre avec les autres profs. Pas mal pensent que nous ne sommes pas là pour éduquer les élèves mais je pense que si. Si les parents ont failli, les enfants n’ont plus que nous sur qui compter et cela fait partie de notre rôle. On ne peut pas les abandonner. Il y a trop de profs encore formés à l’ancienne qui pensent que l’élève n’a rien à dire et que le prof a toute autorité. On ne peut pas attendre d’un élève qu’il obéisse sans comprendre. Il faut leur expliquer les choses et communiquer. Après, ça se passait comme cela dans mon établissement, ce n’est peut être pas partout pareil. Je ne généralise pas!

Image result for learn gif

Sinon, je pense aussi que les profs ne sont pas assez bien formés et qu’il y a trop de personnes qui sont profs et qui ne devraient pas l’être. Détenir le CAPES ne fais pas de toi un bon pédagogue. Il faudrait faire un gros tri là-dedans car on détient quand même l’avenir du pays: on peut avoir un impact positif  sur les élèves! Mais malheureusmeent en France, trop de profs ont un impact négatif sur les élèves.

Et le système reste très ellitiste: on prône trop l’intelligence académique.  Les élèves peuvent faire tellement de choses. Ils peuvent être utiles à la société différemment. Le problème est qu’ils vont sortir de l’école, ils vont se sentir bêtes parce qu’on leur a toujours dit qu’ils étaient stupides alors que ça n’a rien à voir. L’intelligence académique n’est qu’une forme d’intelligence! Mais tout ça, c’est un problème de formation des profs.

J’ai une élève en seconde qui a 18 de moyenne et qui ne veut pas faire un Bac S mais un CAP Patisserie. Quand j’entends des profs dire en conseil de classe « C’est du gachis », ça me fait bondir. Qui êtes-vous pour juger de la vie de cette élève? Si à 16 ans, elle sait qu’elle veut faire un CAP Patisserie, que c’est son rêve, laissez-la faire! On est qui pour décider de son futur?

Image result for gif children future

Blablatoscope

mercii.jpg

J’aimerais vous remercier de votre présence depuis maintenant trois ans et de votre soutien.

Merci d’être là chaque mois par centaines voire milliers pour me lire et maintenant regarder mes vidéos.

Merci à ceux qui se sont abonnés à mon blog et à ma chaîne.

Merci à Mimi et Sabine de me soutenir via mon tipeee.

 

Je vous aime ❤