Blablatoscope

Retour sur moi-même

Déjà 6 mois depuis le dernier petit bilan sur ma vie.  Faisons donc le point sur ma vie d’expatriée en Angleterre.

Mon bébé blog continue de grandir

Image result for blog gifTout d’abord, un grand merci d’être venu lire ce blog avec autant de fidélité. Le blog ne cesse de grandir, de toucher de plus en plus de personnes et cela me touche beaucoup. Ces derniers mois, j’ai posté plus d’articles, notamment sur mon mariage zéro déchet, sur le rendez-vous mensuel Histoires Expatriées, sur mes bilans culturels qui me servent à me rendre compte que je m’instruis plus que je ne le crois… Mais j’ai aussi trouvé de nouveaux moyens de m’exprimer à travers les dessins et  les vidéos. J’en suis maintenant à une vidéo par semaine et j’ai des retours positifs sur les sujets abordés et sur le montage. Cela me permet de prendre confiance en moi et je vous dis merci pour cela.

Cerise sur le gâteau, j’ai ouvert un Tipeee et grâce à Sabine, Mimi et Patrick, j’ai pu offrir au blog un espace de stockage plus grand (et donc plus d’articles) ainsi que mon propre nom de domaine. Eh oui! Je suis maintenant travellingpetitpain.com !!!

J’ai enfin trouvé ma voie!

Image result for customer service lush gif

Travailler chez Lush était sympa mais après 6 mois, je commençais à me lasser. Je ne me sentais pas assez épanouie en tant que conseillère cosmétique. Comme nous avions des objectifs de vente, mes managers attendaient de moi que je suive à la trace les clients pour leurs vanter les mérites de tous nos produits. Ce n’était pas moi. Je ne suis pas du genre à importuner les gens toutes les 5 minutes ni à vendre des produits dont les compositions sont parfois beurk.

Image result for customer service lush gif

Il y avait une telle pression à vendre, à aborder les gens, à me faire des remarques car j’ai dit « Bonjour  » et non ce n’était pas ça qu’il fallait dire,  que cela m’a renfermée sur moi-même. Je suis restée une semaine cloîtrée chez moi à ne vouloir parler à personne. Déclic: je n’étais plus épanouie dans mon travail, il était temps de tirer ma révérence.

Image result for cuddle cat gif

Ce n’est pas facile de partir de son travail sans avoir un plan de secours, mais depuis mon burn out, je me suis promise de toujours faire passer ma santé mentale avant le travail. Je me suis donc posée et j’ai réfléchi à ce qui me rendait profondémment heureuse et que je voudrais faire. Je me suis rappelée du Japon, de mon mois passé à Inawashiro à sauver les chats abandonnés. Le meilleur mois de ma vie. La réponse était là : je devais faire un métier en rapport avec les animaux. Par chance et alignement des planètes, un poste d’aide animalière s’est ouvert dans un refuge dans une ville voisine. J’ai été retenue et depuis je suis certaine d’avoir trouvé ma voie. Je suis heureuse d’aller au travail, j’adore mes collègues, je me sens utile à la société, je n’ai pas l’impression d’enrichir une entreprise déjà bien grasse mais plutôt d’aider une association à donner une seconde chance aux animaux. Je suis là où je devais être. Enfin!!!! Après autant d’années de quête, j’ai enfin trouvé ma voie!

Image result for yoga gifJ’ai des projets pleins la tête

En plus du blog, j’aimerais m’améliorer en dessin, en pole ainsi qu’en tarot. Je suis aussi en train d’organiser mon mariage zéro déchet et je vais sûrement voyager pour ma lune de miel ainsi que dans le cadre du travail. Je ne m’arrête pas une seconde…mais il le faudrait! J’ai délaissé le yoga, la méditation, le reiki et ce n’est pas bon pour moi. J’espère arriver à m’accorder du temps pour cela prochainement.

 

L'Amérique·Les Etats-Unis

Journal d’une Cast Member #2

Un été chez Disney

Chapitre 2: Je commence ma formation chez Mickey

(extraits de mes notes durant mon séjour à Disney World en 2014)

Le 19 juin 2014

Pour ce troisième jour, je me suis levée à 7h pour me rendre à Chatam Square. La matinée fut longue : une réunion d’information sur le visa/les voyages durant le programme/les renvois (appelés ici « terminations ») puis une autre pour compléter de la paperasse. Nous avons reçu notre convocation pour la Tradition Day de demain, première journée de formation (et donc payée !) où nous recevrons nos name tag et nos pass pour les parcs. ( tout ça avec un réveil à 6h du matin, elle est pas belle la vie ?). 

Dans l’après-midi, nous sommes allées à vista way pour remplir les papiers concernant l’immigration et nous avons enfin su où nous allions travailler : Magic Kingdom – Fantasyland ! Je suis trop contente ! Je vais être comme un poisson dans l’eau là-bas ! Je suis en formation samedi – dimanche – lundi, je ne sais que ça pour le moment. Les journées vont être chargée !

Du soir, c’était soirée « Off to Neverland » à Chatham Square. Au programme : rencontre avec Peter Pan et Wendy ; pizzas et boissons gratuites ; photos avec des accessoires disney ;  DJ sur place pour mettre l’ambiance. Une très bonne soirée. Prochaine soirée : La piscine party de la semaine prochaine !

IMG_1400.JPG

IMG_1408.JPG

Le 20 juin 2014

Aujourd’hui, c’était tradition day : THE BIG DAY que tout le monde attend et qui marque le début de notre formation, notre entrée dans la team disney.

Je m’assois et un petit écran projette le château de disney et des petits chapeau de mickey avec les noms des gens présents. Petite attention qui fait toute la différence! La première partie est assez longue et parle des règles à suivre en tant que cast members (confidentialité, intégrité …). On répond à quelques questions et ceux qui répondent correctement reçoivent une petite figurine. J’ai gagné un Pluto!

IMG_1413

La deuxième partie concerne l’histoire de Disney, de sa création aux projets d’avenir et s’achève sur une visite expresse de Magic Kingdom (par les backstages ! Héhé ! Je n’ai aucune photo à vous montrer car cela m’est interdit mais croyez moi, c’est impressionnant !) avant de s’achever par la remise tant attendue des name tags. Bon par contre, sur les name tags, ils ont mis les villes de naissances et non de résidence. Du coup, personne au monde ne va savoir où se trouve Marcq en Baroeul! Va falloir que je change ça. On peut aussi passer des tests pour ajouter des langues étrangères parlées. Mmmm…affaire à suivre!

IMG_1449

Je suis sortie de là très motivée. Ils nous vendent du rêve et donnent la patate aux employés (même si certains trouvent qu’ils en font trop… Je trouve cette remarque très déplacée ! Ce n’est pas toutes les entreprises qui motivent leurs employés comme ça !). Ce que j’ai retenu de la journée : je fais un boulot où je créé de la joie ! Ce n’est pas magique ça ?

IMG_1415

Comme nous avons fini à 13h et que nous avons enfin reçu nos pass pour les parcs, nous sommes retournées à Magic Kingdom avec Anastasia pour notre première vraie virée. Anastasia a bombardé le parc de photos. Nous avons pu faire « it’s a small world » et « haunted mansion » mais la pluie et l’orage  nous ont vite rattrapées ! Du coup, on y retourne demain avec d’autres amies !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_1426

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Demain, levée à 5h du matin !

Samedi 21 : orientation day – journée de formation qui insiste sur les quatre clés de disney – Sécurité / Show/ Courtoisie  /Efficacité – et leurs applications au sein du parc. Nous avons même eu le droit à des conseils en cas de prise d’otage ou de braquage à main armée… Oh joie ! Bienvenue aux Etats-Unis ! Mais bon, au moins, nous sommes préparés ! Disney est vraiment chouette pour ça : ils nous préparent pour tout de A à Z.

IMG_1432

Ayant terminée dans l’après-midi, je suis retournée à Magic Kingdom avec Justine et Marie. J’ai eu le droit  à une visite guidée de Fantasyland étant donnée que Justine connait le parc comme sa poche. Elle nous a même montré les boutiques où nous allons travailler. J’ai vraiment hâte même si le costumes me fait peur: je vais crever de chaud!

Nous avons fait la petite sirène, big thunder mountain et splash mountain. Le parc a beaucoup plus de choses que celui en France. Il y a un coin la petite sirène, la taverne de gaston ou encore une place dédiée à Raiponce et la fête des lumières !!! J’ai aussi eu la chance de goûter au fameux « whip dole » qui est une glace à l’ananas délicieuse ! Nous sommes reparties jusqu’à notre arrêt de bus en bateau (et ouai  c’est pas la classe ?) et en faisant un petit détour par l’hôtel Le Grand Floridian.

IMG_1437

IMG_1438

Demain, je reçois mon costume aussi ! J’espère avoir une robe de princesse!

Dimanche 22 : Je savais qu’aujourd’hui je recevais mon costume mais rien d’autre… Et la journée fut riche en découvertes ! Si j’avais su ! Toute la matinée fut consacrée à trouver notre costume et faire les essayages. La boutique des costumes se trouvent juste à côté de l’arrêt de Bus pour les Backstage. Elle est juste immense et regroupe tous les costumes de chaque rôle du parc! Wow!

J’ai trois tenues : une tenue de « court yard » qui sert dans toutes les boutiques de Fantasyland;  une tenue « bonjour » uniquement pour la boutique de la belle et la bête et une tenue quand je fais les stocks. (je n’ai pas pris de photos de moi en costume et je vais le regreter plus tard). Nous avons aussi reçu une lanière avec des pins disney à accrocher dessus (l’échange de pins, aka pins trading, est très populaire ici).

IMG_1508
Ma tenue de Stockeuse

Costume de « bonjour »

Costume de court yard

Nous avons eu le droit à la visite de Fantasyland (en costumes hein !), la découverte de nos futures boutiques, collègues et nous avons aussi commencé à interagir avec les guests grâce au pins trading. C’était très sympa ! Nous avons pu voir aussi comment nos futurs collègues créé des moments magiques avec les guests (pins trading, parsemer de la poussière de fée dans les cheveux, parler aux petites filles en les appelant « princesse »…).  Le boulot semble génial mais très crevant. Je suis sortie de ces 8h30 de formation exténuée ! Il y a tant à mémoriser ! Surtout qu’on ne se cantonne pas au simple fait de vendre : nous devons pouvoir renseigner les guests sur le parc (où sont les toilettes, où manger, où voir Ariel/ Elsa/Gaston…, à quelle heure est la parade…). 

J’ai aussi eu mes horaires pour la semaine prochaine : je suis off mercredi et samedi ! Yes ! Et je fais 35h durant la semaine, ce qui est pas mal mais les journées seront longues, notamment vendredi où je finis vers minuit… Mais qui dit minuit dit parade et feux d’artifices !

Rien à voir, mais il y a pas mal de lézard dans les jardins de la résidence. A chaque fois, Ana et moi nous amusons à les appeler Bill et à nous refaire toute la scène d’Alice au pays des merveilles.

 

 

Les Etats-Unis

Journal d’une Cast Member #1

Afin de parfaire mon anglais et sur les conseils d’une amie, Justine, j’ai décidé de m’inscrire au Disney Summer Program qui permet à des jeunes étudiants du monde entier de venir passer trois mois à travailler en tant que Cast Member dans les parcs de Floride. Voici mon été Disney 2014, extraits de mes notes prises durant mon séjour.

Un été chez Disney

Chapitre 1: Je débarque en Floride

Le 16 juin 2014

photo-2-e1402904841636

Valises bouclées (de 19 kilos et 7 kilos respectivement), Passeport en poche, le Teddy dans le sac à main… Bon, bah, on y est ! Je prends demain l’avion à 10h et arrive à Orlando vers 18h. J’ai déjà planifié avec d’autres personnes de prendre un taxi jusqu’au point de rendez-vous, à Vista Way, demain pour limiter les frais. Je suis archi-préparée!

Ce soir, je dis aurevoir à mon amoureux pour deux longs mois… Je l’ai reconduit à l’aéroport. Il rentre en Angleterre, moi je reste ici. Et pourtant, je ne réalise toujours pas que je ne vais pas le voir pendant trois mois. Trois mois, c’est long! Surtout lorsque l’on commence à sortir ensemble… J’avais hésité à annuler par amour et puis non! C’est quelque chose que je dois faire ou je vais le regretter toute ma vie!

Ma mère et mon beau-père me dépose chez les grands-parents d’Ana, une copine de fac qui fait cette expérience avec moi. Je dors chez elle, ses parents nous conduisent à l’aéroport de Bruxelles demain. Elle aussi a dit aurevoir à son amoureux. On se sent moins seule avec nos petits coeurs brisés.

I am ready to go!

Le 17 juin 2014

20140617-233050-84650010.jpgJe suis arrivée aujourd’hui à 18h à Orlando. Avec Anastasia, nous avons pris un taxi et partagé les frais (ce qui est revenu beaucoup moins cher que la navette que notre organisme voulait absolument nous faire prendre).

On est arrivé au Vista Way Welcome Center, on a montré notre paperasse et on a appris qu’on allait vivre dans un appartement de 5 personnes juste en face de la piscine dans un complexe appelé Patterson Court.

On a aussi reçu le planning de la semaine avec des infos sur la tenue a porter selon la réunion (apparemment on a besoin de vêtements classes que pour tradition day, tout le reste on peut le faire en jean/baskets ! Sérieux ? Tout un foin sur le disney look sur les blogs juste pour une journée?).  On a aussi reçu un  petit organiser très sympas avec pleins d’infos utiles (horaires de bus, plans, règles…). Il sent bon la lessive industrielle. Je le renifle à chaque instant. 

L’appartement est sympa, même s’il est un peu cracra et que des minis mouches envahissent la cuisine. On partage une chambre de trois avec une autre française, Ludivine, qui travaille à Epcot. Elle nous raconte un peu ses galères en tant que serveuse dans le restaurant français. Apparemment, les patrons ont l’air de lui mener la vie dure.

Laissez moi aussi vous montrer mon appart !

20140618-103438-38078517.jpg

20140618-103443-38083812.jpg

20140618-103439-38079816.jpg

20140618-103437-38077369.jpg

J’accroche les quelques dessins et la lettre d’amour de mon anglais au mur contre mon lit. Cela me donnera du courage pour ces trois mois à venir.

Le ventre creu et le frigo vide, on décide de faire quelques courses à Wallmart à pas loin de 22h. C’était marrant, les produits américains sont toujours en format super size. J’étais contente de trouvé de fromage philadelphia qui me rappelle ma petite île anglaise.

Le 18 juin 2014

C’est trop cool de se réveiller avec le soleil et vue sur la piscine et le lac !

Aujourd’hui c’était la Housing Welcome session à 13h. On a cru pouvoir faire une grasse mat’ mais avec le décallage horaire, nous étions debout a 7h ! Du coup on est allé à la piscine avec Anastasia et Ludivine. La piscine est géniale ! Je vais m’y plaire !

 

Expatriation·Je travaille

La vie professionnelle dans mon pays d’adoption – Histoires Expatriées

histoire expatriées ; vie en Angleterre ; vivre en Angleterre ; expatriation ; sortir avec un étranger ; sortir avec un anglais ; professeur en angleterre ; points positifs ; points négatifs

#HistoireExpatriée est un rendez-vous mensuel créé par une Lucie, expat en Italie. Chaque 15 du mois, des expats prennent leur plume pour écrire sur un thème commun. J’ai découvert ce rendez-vous virtuel grâce à Ophélie du blog Evil from paradize. Ce mois-ci, elles écrivent sur « La vie professionnelle dans mon pays d’adoption». Je joins ma plume aux leurs pour cette occasion.

Image result for gif job

Le monde du travail n’est pas vraiment un sujet nouveau sur ce blog. Ayant enseigné pendant plusieurs années, j’ai pu décrire mon quotidien de professeur de langues, mon burn out liées aux conditions de travail ainsi que le témoignage d’une amie qui a pu enseigner en France et en Angleterre.

Si le métier de prof a tenu une grande place dans mon expatriation, je n’ai pas fait que ça: j’ai été vendeuse dans plusieurs magasins, j’ai été traductrice/prof free-lance et je suis actuellement aide animalière en refuge pour chats abandonnés. Un bon background qui me permet de dresser un portrait assez fidèle du monde du travail anglais qui est, je dois l’avouer, l’une des grandes raisons de mon non-retour en France.

Je pense que les raisons du succès du marché de l’emploi anglais tiennent en trois ingrédients:

L’expérience plutôt que les diplômes

Contrairement en France, ici, les employeurs ne s’arrêtent pas à vos qualifications. Une bonne dose de motivations et quelques expériences, même en tant que bénévole, suffisent largement pour prétendre à un poste. J’avais déjà pu en parler lors d’un article précédent mais j’ai pu réitérer l’expérience lorsque j’ai travaillé chez Lush: Pour un poste de vendeuse à mi-temps, les anglais demandent juste d’être un Lush addict quand les français demandent minimum un BTS vente et deux ans d’expérience…

Related image

Des CDI plus fréquents

Il est beaucoup plus facile d’obtenir un CDI en Angleterre là où en France, on parle limite du saint Graal tant il est maintenant rare d’en décrocher un. Cependant, on peut être plus facilement licencié (pendant les 2 premières années, vous pouvez être licencié sans indemnités et sans justification). Je trouve cela plutôt avantageux: je n’ai jamais eu peur de quiter un emploi qui ne me convenait pas car je savais que j’en retrouverai un facilement.

Image result for gif job

Une facilité à lancer sa propre affaire

Quant aux auto-entrepreneur, statut que j’ai eu pendant deux ans, lancé son affaire est vraiment facile et peu coûteux. On paie ses impôts selon ses recettes donc si pas de bénéfices, pas de taxes à payer! De quoi se donner envie de lancer son propre buisiness. Il y a d’autres petits détails selon les professions: par exemple, une amie pâtissière m’a expliqué qu’en France, il fallait à tout pris avoir un local à part pour cuisiner. On ne peut pas faire des gâteaux dans sa cuisine puis les vendre. En Angleterre, c’est possible et du coup ça allège les frais quand on débute.

Related image

 

Le modèle anglais est loin d’être parfait (peu de soutien de la part des syndicats en cas de problème avec l’employeur, niveau de vie très élevé par rapport au salaire, pas/peu d’aide de l’état…) mais il me convient parfaitement et m’a permi de pouvoir tester plusieurs emplois avant de trouver ma voie.