Expatriation

Mon pays et mon corps – – Histoires Expatriées

histoire expatriées ; vie en Angleterre ; vivre en Angleterre ; expatriation ; sortir avec un étranger ; sortir avec un anglais ; professeur en angleterre ; points positifs ; points négatifs

#HistoireExpatriée est un rendez-vous mensuel créé par une Lucie, expat en Italie. Chaque 15 du mois, des expats prennent leur plume pour écrire sur un thème commun. J’ai découvert ce rendez-vous virtuel grâce à Ophélie du blog Evil from paradize. Ce mois-ci, elles écrivent sur « Mon pays et mon corps». Je joins ma plume aux leurs pour cette occasion.

Mon corps a beaucoup évolué depuis que je suis arrivée en Angleterre. Mon rapport avec lui aussi. Je pense que tu as pu le deviner en lisant certains articles, mais je pense que ce petit article pourra faire un bilan général et donner plus de contexte.

Je suis arrivée en 2013 en Angleterre, je pesais moins de 60kg et je ne me sentais pourtant ni fine ni jolie. Je voulais perdre 3 ou 4 kg. Pourtant, je ne faisais pas de sport, je découvrais la culture du « take away », des convenient shops qui sont ouvert jusqu’à 22h (idéal pour un dessert tardif)…. et j’ai donc pris 10kg ! Oups!

Image result for télé réalité gif

Alors oui, j’ai pris deux bonnes tailles de pantalon et je ne suis pas contente. Je tiens toujours à perdre mes kilos en trop. Pourtant, je pense que je m’aime plus et m’accepte plus à l’heure actuelle que lorsque j’ai débarqué chez les British.

J’ai appris que je pouvais être féminine et poilue. Mes poils font partie de moi et je n’ai pas à m’épiler pour me conformer à la societé. Je m’amuse même de mes poils en les teignant de toutes les couleurs, c’est dire! Et le mieux? C’est qu’ici, personne ne me regarde de travers. De quoi s’épanouir à bras ouverts.

Image result for hairy legs gif

De même, je pratique depuis maintenant trois ans le No Bra ou la vie sans soutif. Oh joe! Oh libération de mes tétés! Quand je pense qu’en France, je n’osais pas du tout sortir sans soutien-gorge par honte…j’en ai fait du chemin!

Image result for no bra gif

J’apprends aussi à prendre soin de mon corps au quotidien. Il n’est pas parfait, mais il est ma première maison. C’est important de vivre dans une jolie maison, une maison où on se sent bien. Du coup, depuis mon expatriation, je me suis mise progressivement au yoga, aux huiles essentielles, à la méditation, je mange végétarien (voire vegan), je fais même du sport deux fois par semaine maintenant.

Image result for yoga gif

On est peut être pas devenu les meilleurs amis du monde mais l’Angleterre m’a appris que j’ai le droit d’aimer et de prendre soin de mon corps, qu’il soit parfait ou non.

5 commentaires sur “Mon pays et mon corps – – Histoires Expatriées

  1. A lire tous les articles de celles qui vivent en Angleterre, je vous envie un peu de par la vision du corps qu’on les Anglais^^ C’est chouette que tu aies réussi a te sentir mieux dans ton corps et a te libérer de cette « pression » de la société qui veut qu’une femme se rase et porte tout le temps des soutifs. Vivre pour soi et non pour les autres, c’est le plus important ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s