Expatriation·Je travaille

La vie professionnelle dans mon pays d’adoption – Histoires Expatriées

histoire expatriées ; vie en Angleterre ; vivre en Angleterre ; expatriation ; sortir avec un étranger ; sortir avec un anglais ; professeur en angleterre ; points positifs ; points négatifs

#HistoireExpatriée est un rendez-vous mensuel créé par une Lucie, expat en Italie. Chaque 15 du mois, des expats prennent leur plume pour écrire sur un thème commun. J’ai découvert ce rendez-vous virtuel grâce à Ophélie du blog Evil from paradize. Ce mois-ci, elles écrivent sur « La vie professionnelle dans mon pays d’adoption». Je joins ma plume aux leurs pour cette occasion.

Image result for gif job

Le monde du travail n’est pas vraiment un sujet nouveau sur ce blog. Ayant enseigné pendant plusieurs années, j’ai pu décrire mon quotidien de professeur de langues, mon burn out liées aux conditions de travail ainsi que le témoignage d’une amie qui a pu enseigner en France et en Angleterre.

Si le métier de prof a tenu une grande place dans mon expatriation, je n’ai pas fait que ça: j’ai été vendeuse dans plusieurs magasins, j’ai été traductrice/prof free-lance et je suis actuellement aide animalière en refuge pour chats abandonnés. Un bon background qui me permet de dresser un portrait assez fidèle du monde du travail anglais qui est, je dois l’avouer, l’une des grandes raisons de mon non-retour en France.

Je pense que les raisons du succès du marché de l’emploi anglais tiennent en trois ingrédients:

L’expérience plutôt que les diplômes

Contrairement en France, ici, les employeurs ne s’arrêtent pas à vos qualifications. Une bonne dose de motivations et quelques expériences, même en tant que bénévole, suffisent largement pour prétendre à un poste. J’avais déjà pu en parler lors d’un article précédent mais j’ai pu réitérer l’expérience lorsque j’ai travaillé chez Lush: Pour un poste de vendeuse à mi-temps, les anglais demandent juste d’être un Lush addict quand les français demandent minimum un BTS vente et deux ans d’expérience…

Related image

Des CDI plus fréquents

Il est beaucoup plus facile d’obtenir un CDI en Angleterre là où en France, on parle limite du saint Graal tant il est maintenant rare d’en décrocher un. Cependant, on peut être plus facilement licencié (pendant les 2 premières années, vous pouvez être licencié sans indemnités et sans justification). Je trouve cela plutôt avantageux: je n’ai jamais eu peur de quiter un emploi qui ne me convenait pas car je savais que j’en retrouverai un facilement.

Image result for gif job

Une facilité à lancer sa propre affaire

Quant aux auto-entrepreneur, statut que j’ai eu pendant deux ans, lancé son affaire est vraiment facile et peu coûteux. On paie ses impôts selon ses recettes donc si pas de bénéfices, pas de taxes à payer! De quoi se donner envie de lancer son propre buisiness. Il y a d’autres petits détails selon les professions: par exemple, une amie pâtissière m’a expliqué qu’en France, il fallait à tout pris avoir un local à part pour cuisiner. On ne peut pas faire des gâteaux dans sa cuisine puis les vendre. En Angleterre, c’est possible et du coup ça allège les frais quand on débute.

Related image

 

Le modèle anglais est loin d’être parfait (peu de soutien de la part des syndicats en cas de problème avec l’employeur, niveau de vie très élevé par rapport au salaire, pas/peu d’aide de l’état…) mais il me convient parfaitement et m’a permi de pouvoir tester plusieurs emplois avant de trouver ma voie.

 

 

 

14 commentaires sur “La vie professionnelle dans mon pays d’adoption – Histoires Expatriées

  1. Ca fait plaisir de lire un autre article sur la vie professionnelle en Angleterre. C’est clair que le système est très simplifie et ne convient pas a tout le monde, mais comme toi, c’est un système qui me convient plutôt bien. Meme si c’est vrai qu’on peut perdre nos jobs facilement, on en trouve aussi très facilement et n’importe ou, personnellement je trouve ca rassurant.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je trouve cela rassurant aussi. Même si je ne fais pas ma maligne quand je suis sans emploi, je sais au fond de moi que quoiqu’il arrive je peux retomber sur mes pattes. Je trouve l’Angleterre super de ce côté là et je ne pense pas être aussi sereine si je rentre en France.

      J'aime

  2. Le fait qu’en Angleterre il soit facile de trouver un emploi avec de l’expérience et de la motivation est aussi quelque chose que j’apprécie beaucoup. Je ne savais pas ce que tu faisais comme boulot maintenant, mais ça a l’air cool ! xx

    Aimé par 1 personne

    1. Oui franchement je suis plus heureuse actuellement que lorsque j’étais prof en collège. Pourtant, dieu sait que j’adorais mon métier. Je me dis que j’y reviendrai quand j’aurai mes propres enfants. Je pourrais alors mettre à profit mon background de prof pour leur faire découvrir de belles choses 🙂

      J'aime

  3. Je pense à peu près pareil : le système anglais a des avantages et des inconvénients différents de la France. C’est à tester, je sais que je vais partir de Liverpool mais qui sait dans le futur je reviendrai peut être en Angleterre 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. En effet, valoriser la passion des gens et leurs expériences plutôt que les diplômes, on devrait tellement s’en inspirer plutôt que de formater les gens dans des moules ! J’aime bien le modèle que tu décris, bien sûr il n’est pas parfait mais je suis du genre à aimer le changement donc je trouve ça bien qu’on puisse facilement trouver du boulot ou se lancer.

    Aimé par 1 personne

  5. Alors déjà les articles avec des gifs je dis OUI. j’adore. Il faut que je m’y mette plus souvent. Je réside en Angleterre également mais comme je suis assistante, c’est un peu différent. Mais j’ai en effet constaté ce changement par rapport à la france et aux qualifications, ce que je trouve génial! Si tu n’as pas déjà fait un article sur la question, j’aimerai bien entendre parler de ton job de traductrice!
    https://maevasmapamundi.com

    J'aime

  6. Alors déjà les articles en gifs je dis OUI, j’adore. Je réside aussi en Angleterre mais j’ai été assistante donc c’est un peu différent. J’ai remarqué ce changement par rapport à la France et aux qualifications avec mon copain. Si tu n’as pas encore fait un article sur le sujet, je veux bien entendre parler de ton job de traductrice!
    http://maevasmapamundi.com

    J'aime

  7. Déjà, un article en gifs je dis OUI, j’adore. Je réside aussi en Angleterre mais en tant qu’assistante alors c’est un peu différent. Mais j’ai pu constater ce changement par rapport à la France et aux qualifications avec mon copain! Sinon, si tu n’as pas déjà fait d’article sur le sujet je veux bien en apprendre plus sur ton job de traductrice!
    https://maevasmapamundi.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s