Expatriation

La langue – Histoires Expatriées

histoire expatriées ; vie en Angleterre ; vivre en Angleterre ; expatriation ; sortir avec un étranger ; sortir avec un anglais ; professeur en angleterre ; points positifs ; points négatifs

#HistoireExpatriée est un rendez-vous mensuel créé par une Lucie, expat en Italie. Chaque 15 du mois, des expats prennent leur plume pour écrire sur un thème commun. J’ai découvert ce rendez-vous virtuel grâce à Ophélie du blog Evil from paradize. Ce mois-ci, elles écrivent sur « La langue ». Je joins ma plume aux leurs pour cette occasion.

Image result for gif gravity falls

Aussi incroyable que cela puisse paraître aujourd’hui, je n’ai pas toujours adoré la langue de Shakespeare!

J’ai commencé à apprendre l’anglais à l’école primaire et à l’époque je n’aimais pas du tout. Je ne voyais pas l’intérêt d’apprendre cette langue et mon prof était un véritable con (genre une fois il a soulevé un élève par le col de son pull et l’a claqué contre le tableau…). Bref, moi les exercices « Coco the clown is jongling » retrouve le « square », le « circle » et le « triangle », très peu pour moi. Arrive la 6e, je n’apprécie pas plus l’anglais que ça. C’est une matière comme une autre on va dire. Encore une fois, je ne voyais ni le charme ni l’utilité de l’anglais.

Puis, vient la 5e où j’ai une super prof, Mme D., qui en plus d’animer ses leçons les ponctue d’informations sur la culture anglaise. C’est aussi cette année que j’ai voyagé pour la première fois en Angleterre et ai pu découvrir Londres, le British Museum, Buckingham Palace, Hastings, les ruines du château de Guillaume le conquérant… je suis tombée amoureuse de ce pays et aussi de la langue. Je me suis promise à ce moment là qu’un jour je serai prof d’anglais et/ou je vivrai en Angleterre.

Image result for gif stars forces evil

Depuis cette année-là, mon amour pour l’anglais n’a cessé de grandir. Je trouvais la langue tellement simple comparée à la grammaire française. J’adorais apprendre les nouvelles règles de grammaire, traduire des phrases le plus rapidement possible et surtout décrocher les meilleures notes de ma classe en anglais. Je suis très frustrée au lycée d’être obligée de partir en Bac scientifique et de n’avoir que deux heures d’anglais par semaine (en comparaison, j’avais 5h de maths à côté!). Je suis douée à l’écrit mais comme la pratique orale et l’écoute est inexistante, je suis une bille en compréhension orale et ai un très fort accent Frenchie. Une copine me conseille d’écouter la radio BBC et les podcasts de Learning English. Cela m’aide considérablement et je ne la remercierai jamais assez pour cette découverte.

Post-bac, je ne sais pas trop quelle voie prendre et je suis une petite voix qui m’avait dit de partir en droit et de faire une section bilingue. J’ai plus d’heures d’anglais, mais pas assez à mon goût. Je refuse de passer en L2 de droit et repars à mes premières amours: je me lance dans une licence d’anglais. J’ai passé trois années géniales où j’ai pu réellement approfondir mes connaissances aussi bien littéraires, artistiques, grammaticales, phonétiques et historiques sur le pays qui me fascine tant! Mais toutefois, cela reste beaucoup à l’écrit et je pêche toujours au niveau de l’oral et de la compréhension. Je maudissais les lecteurs anglais qui venaient nous apprendre les différents accents: pour moi, ils se ressemblent tous. Je n’ai pas d’oreille musicale et je n’entends pas la mélodie de l’anglais. C’est comme ça. Heureusement, apprendre les règles de phonétique m’aident beaucoup même si cela ne fait pas de miracle non plus.

Le gros coup de pied au derrière fut lors de mon erasmus. Si les débuts ont été laborieux, j’ai pu au fil des mois comprendre les dires des étudiants et profs aux mille accents, le slang et surtout me faire comprendre sans que l’on me demande de répéter quinze fois. J’ai dû pour cela m’isoler de tout contact avec les français locaux. Avoir mon chéri anglais à mes côtés a été aussi un gros boost.

Aujourd’hui, mon anglais stagne voire diminue. Par rapport à l’université, j’utilise un vocabulaire beaucoup plus simple (bah oui, je ne parle pas de manière aussi pompeuse dans mes dissertations que dans la vie de tous les jours). et du coup j’ai l’impression d’avoir une palette de mots plus restreintes qu’avant. Parfois, cela me revient « ha oui! ça se dit comme ça! comment ai-je pu oublier? ». Ne pas utiliser un outil fait qu’on l’oublie, tout simplement… Je fais aussi plus de faute de grammaire à l’oral qu’avant, par flemme je pense et car mon chéri me comprend et ne me reprend pas donc je régresse. Il y a aussi le fait que maintenant, j’apprécie plus de lire et regarder la télé en français plutôt qu’en anglais. Ce qui pourrait être une occasion d’entretenir mon vocabulaire est juste une prise de tête: je préfère être passive et détendue dans ma langue natale.

Image result for otter gif baby

Bref, l’anglais et moi, c’est une grande histoire d’amour qui dure depuis maintenant 16 ans et qui n’est pas près de s’arrêter.

moi

3 commentaires sur “La langue – Histoires Expatriées

  1. Ahhh comme quoi les profs ont un énorme rôle ! Grâce à madame D. Ton destin sest tracé 😉
    Pour la compréhension et l’expression orale je te comprends tout à fait malheureusement le système francais n’est pas top à ce niveau la ! La seule solution est de partir en immersion comme tu as fait ! Nos parcours se ressemblent finalement.. 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai adoré l’anglais grâce aux groupes de musique et cette passion s’est effondrée en 3e à cause d’un prof vraiment bidon… comme quoi, ils ont vraiment une importance primordiale !

    J'aime

  3. Les profs de langue ont une influence immense sur notre réussite ou notre échec dans les langues. Je me souviens d’une prof d’espagnol qui m’a presque dégoûtée de l’espagnol et des profs d’anglais du collège franchement pas top. Sauf ma prof de 3ème qui essayait de me stimuler au maximum en me donnant des exercices supplémentaires pendant les contrôles car après 2 séjours linguistiques, il y avait un fossé entre le niveau de ma classe et moi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s